Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 00:30

 

affiche adele blanc sec

Je viens juste de revoir l'Adèle Blanc-sec de Luc Besson ce qui m'a donné l'envie subite d'écrire un petit article à ce propos. Je ne vais pas m'attarder sur l'Adèle de la version BD qui aura droit à sa petite chronique, ni sur le controversé Besson, enfin, juste un peu.

Adèle Blanc-sec est une héroïne de BD créée par Jacques Tardi en 1976 et qui apparaît dans 9 albums. C'est un personnage féminin, romancière charismatique, indépendante et volontaire qui vit des aventures fantastiques dans le Paris du début du siècle (entre 1911 et 1922). Dans ces aventures Adèle croise un ptérodactyle, une secte démoniste, des savants fous, un pithécanthrope, une momie, un créature tentaculaire etc.... Lors l'écriture de ces BD, les termes steampunk et dieselpunk n'existaient pas, l'ambiance et le cadre historique , l'hommage appuyé aux romans feuilletons du début du siècle, le fantastique mêlé à une bonne dose d'humour au second degré et le ton anti-institutionnel font que cette série, ainsi que d'autre œuvres de l'auteur pourraient être considérée comme étant steampunk ou dieselpunk avant l'heure. En fait le style Tardi est un genre à part entière et je pense qu'il a du inspirer pas mal des jeunes auteurs de bd relatives à ces genres !

bd adele blanc sec

Luc Besson est un cinéaste controversé car il réalise des films de genre à gros budget visant le grand public et rencontre un succès important. Personnellement j'ai vu tous ses films du « dernier combat » a « Jeanne d'Arc » (et les minimoys avec mes filles) et je les ai tous appréciés. Ses films, tout en étant une sorte d'allégorie au cinéma spectacle hollywoodien gardent tout de même une touche frenchie bien particulière, et sont souvent bien supérieurs aux productions US (par contre il aurait pu s'abstenir de produire les Taxis ça ne m'aurai pas manqué). En fait ce qui doit crisper une partie de la critique française c'est que Besson arrive à plaire aux grands enfants qui sommeillent en nous avec un cinéma qui cartonne au box office. Pourtant dieu sait que j'ai horreur du box office, du merchandising invasif, de la culture mainstream etc..., mais c'est la le paradoxe j'aime les films de Besson.

Prenons par exemple l'adaptation d'Adèle Blanc-sec, on pourrait avoir du mal à imaginer une BD assez anticonformiste entre les mains de Mr Besson et pourtant ça marche très bien. Il faut dire que l'interprétation de Louise Bourgoin y est pour beaucoup, elle campe une charmante et pétillante Adèle, à l'esprit affuté et pleine d'entrain, moins acariatre que sa version papier, Gilles Lelouche campe aussi un «superbe» inspecteur Taponi. Il est clair que par rapport à la BD le film est beaucoup plus grand public et léger mais on peut le considérer comme une interprétation de fan et on est loin des adaptations massacrantes de bd cultes comme la league des gentlemen extraordinaire ou Judge Dredd (pour ne citer qu'elles).

tardi-et-besson.jpg

L'aventure et l'humour se mélangent allégrement surtout grâce aux deux personnages/acteurs cités plus haut et fait que l'on a droit à un bon divertissement familial bien au dessus de la moyenne française. Comme je suis fan de la période allant de la moitié du 19° sicle jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale j'ai fortement apprécié les reconstitutions du Paris des années 1910, et surtout le fait qu'elles soient faites non pas toutes en images de synthèse mais certaines en décors réels. Voir les premières voitures automobiles partager la voie publique avec les dernières voitures à cheval est assez curieux tout comme les paturages et les moulins à Montmartre. Adèle Blanc-Sec, est toutes proportions gardées une Indiana Jones frenchie et jolie, je pense que le passage en Égypte avec le tombeau de la momie est un hommage assez marqué au fameux aventurier tout comme le moment ou chevauchant la bête elle passe devant la lune au dessus de Paris me semble un clin d'oeuil a E.T de Spielberg. Ce qui m'a déçu dans le film c'est le ratage grossier justement de l'effet spécial ou Adèle vient récupérer le Dr Espérandieu en chevauchant la bête, je ne sais pas comment il ont pu laisser passer ça en post production !

affiche adele blanc sec 2

Après les quelques extraits vous pourrez découvrir le clip réalisé pour Catherine Ringer qui interprète une des chansons issue de la B-O DU film. Et pour finir une citation de Tardi lors d'une co-interview avec Besson : “Adèle Blanc-Sec” est une parodie issue du roman-feuilleton, cette littérature populaire qui paraissait en fascicules ou dans les quotidiens, à une époque où, dit-on, les gens allaient au-devant du facteur tant ils avaient hâte de connaître la suite – c’est presque trop beau pour être vrai ! Je suis un héritier de cette littérature populaire, et, pour moi, le cinéma de Besson s’inscrit dans cette veine-là.

 


 


 


 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans CINEMA
commenter cet article

commentaires

Marsupifab 09/10/2011 14:30



Re salut, j'ai bien aimé ce film très original, un humour spécial et finalement dans le ton steampunk! A quand un second épisode de ses aventures? Pour le top, moi aussi ado je faisais mon Top 50
et je ne doute pas que le tien tout comme le mien était largement meilleur que ce qui se vendait le plus et arrivait numéro 1! lol Le mein était très new wave à l'époque où même Japan y figurait!
@+



CAGLIOSTRO 13/10/2011 23:54



En famille on attends aussi adle 2 the come back, en attendant ej vais me replonger dans la relecture des bd !


Le top 50 à été une vraie honte des années 80. pas du tout représentatif !



Présentation

  • : Le blog de CAGLIOSTRO
  • Le blog de CAGLIOSTRO
  • : Je souhaite partager mes lectures, la musique que j'aime et les films qui m'ont plus.
  • Contact

qui est là ?

bloggeurs de tous pays