Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 22:52

 

De retour de vacances d’Espagne, il m’est venu à l’esprit de consacrer un article à un mouvement culturel et social qui s’est produit en Espagne dans les années 80 : la Movida!

 

la movida nb

 

Etant en partie d’origine espagnole, j’ai vécu une partie de ces évènements alors que j’étais jeune et que je passai tous les ans deux mois de vacances dans ce pays. Quelques-uns en France ont peut être entendu parler de ce mouvement grâce à Pedro Almodovar, qui est un bon exemple de ce qu’une Espagne décomplexée, festive, innovatrice, créative, imaginative et bouillonnante d'énergie, libérée du joug du dictateur ultra conservateur Franco peut produire. C’est en effet suite au décès de Franco, dernier des despotes européens, que l’Espagne et surtout sa jeunesse ont pu se libérer, mais aussi grâce au roi Juan Carlos qui permit de mettre le pays sur une nouvelle voie. Je ne vais pas plus me m’étendre sur le côté politique, et vais vous parler de ce que j’en ai ressenti à cette époque. Pour tout dire, il m’est difficile de faire la part des choses entre ce qui est du ressort de mes premières vacances d’ado sans parents, de l’esprit festif et jovial de l’Espagne et de ce qui est purement du ressort de la Movida. Ma Movida à moi je l’ai vécue à Léon, et non pas à Madrid, ville d'où le mouvement est parti. Léon petite ville de province comparable à Tours au nord ouest de la péninsule, m’a semblé à ce moment là plus pleine de vie que Paris.

leon.jpg

La Movida, que l'on pourrai traduire par "le mouvement", est pour la jeunesse espagnole l'equivalent des années 60 pour les français, la culture jeune, débridée, imaginative et décomplexée a enfin un droit à l'expression libre. Cela tombe début des eighties, le mouvement punk est passé par l'Angleterre lui aussi, pour donner un coup de pied dans la fourmilière, et la new wave est la musique branchée, c'est à mon sens, un peu ces deux mouvements britanniques qui influencent la Movida. Une artiste comme Alaska, reste la vision que je conserve de cette période, issue d'un groupe punk, elle réussit néanmoins à connaitre un gros succès commercial avec Los pegamoides et plus tard Dinarama. La musique est de la new wave parfois très pop, parfois gothique, et dansante. La chanteuse possède un look, une voix et une personnalité très particulière qui font que ce groupe n'est pas comme les autres. La scène musicale espagnole fourmille des très nombreux jeunes groupe indépendants qui ont accès a des médias, qui je trouve, étaient beaucoup plus ouverts que ceux de France.

alaska

En France, la musique est prise en étaux entre la variétoche et les vieux rockers réactionnaires, ce qui ne permet pas à beaucoup de groupes de décoller, rares sont ceux qui réussissent à être médiatisé en faisant quelque chose qui sorte un peu de l'ordinaire, Taxi-girl, Indochine, Marc Seberg... Bon repassons les Pyrénées côté musical c'était donc l'effervescence et ceux qui pensaient que la chanson espagnole se limitait à Julio Iglesias se trompent largement. Des groupes très politiquement incorrects, qui ne se distinguent peut être pas par les qualités de musiciens de leurs membres, mais plus par la spontanéité, l'énergie et le plaisir de monter sur scène sont très nombreux. Leurs influences sont les Sex pistols, les Clash, Siouxsie, les Ramones etc....Un autre mouvement plus propre et pop est le mouvement tecno-pop plus influencé par les groupes électroniques du genre OMD, Human Leleague, Simple minds etc... l'un de ce groupe, Mecano, réussira à obtenir un gros succès commercial par la suite.

mecano

Côté vie de tous les jours, il y avait pour moi qui venait de France plusieurs aspects que je trouvai relativement incroyables. Les pubs, qui sont loin du concept anglais, sont des bars ou l'on pouvait danser sur une mini piste, la musique étant diffusée par un DJ (parfois le barman) sur des platines, chaque pub ayant sa propre thématique au niveau déco ou musical. Le truc incroyable c'est le nombre de pubs et l'ambiance qui y régnait, et le fait que s'agissant de bars il était commun d'aligner la visite d'au moins 5 pubs dans la soirée. J'en viens à un autre aspects surprenant c'était l'accès aux boissons alcoolisées qui étaient très bon marché. Le cubata (rhum +coca + rondelle de citron) : en France on avait droit en boite, pour un montant astronomique, à ¼ rhum ¾ coca en Espagne les proportions étaient pratiquement inversées ! Il est clair qu'a ce rythme la l'ambiance était rapidement festive. L'entrée en boite était souvent gratuite et personne ne vous obligeai à consommer une fois à l'intérieur, mais il est clair que pour ça nul besoin d'obligation. Les salles de jeux electronique (salle d'arcade) se trouvaient à Paris dans les quartiers chauds à côté des sex-shops et étaient interdites au moins de 18 ans, en Espagne ces salles s'appelaient réécréativos et étaient plutot destinées au jeune public, c'est là que j'ai découvert les joies de Space invaders, Pacman, Asteroids etc... Dans le moindre troquet du plus profond des villages on trouvait au minimum une ou deux machines à sous, réservées en France aux Casinos.

space-invaders.JPG

Pedro Almodovar avant d'être le réalisateur espagnol le plus connu des français était un joyeux drille qui se produisait en concert avec un acolyte du nom de Mac Namara dans des sets totalement provocants et dejantés, en bas résilles et avec un maquillage à côté duquel Robert Smith ressemblerait à une none. Rossy de Palma une des actrices fétiches de Pedro à aussi fait ses débuts dans un groupe totalement improbable du nom de « Peor impossible » (littéralement, pire ce n'est pas possible).

almodovar

Bref la Movida c'était surtout on se lâche et on fait la fête en brisant les tabous (sexe, drogue, religion, alcool...) parfois de façon très outrancière mais avec quand même une certaine créativité rafraichissante.

 

Pour illustrer dans l'odre :

- interview en français de Rossy de Palma sur la Movida (extrait Arte) cliquez sur le lien

- Prestation scénique et musicale d'Almodovar comme vous ne l'avez jamais vu

- Alaska et son morceau Bailando (ma chanson espagnole préférée !)

- Mecano a ses début Hoy no me puedo levantar (Aujourd'hui je ne peux pas me lever, compte-rendu d'une gueule de bois après soirée trop arrosée)

- bande annonce du film de 1980  tres inpolitiquement incorrect Pepi, Luci, Bom y otras chicas del montón

- Paralisis Permanente un groupe dans un trip très punk et provocateur

 


 

 


 

 


 

 


 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans CHOSES DIVERSES
commenter cet article

commentaires

LNO 11/12/2015 20:24

Je travaille un peu sur ce sujet sur mon nouveau blog consacré aux cultures LGBT...Je le partagerai volontiers si vous me le permettez. Merci

CAGLIOSTRO 11/12/2015 23:13

Pas de souci, au contraire. Je vois que dans ton blog il y à beaucoup d'articles consacré à la musique espagnole.

anna w 24/12/2011 16:54


Bonjour, je fais un TPE (travaux pratique encadré) sur la Movida et j'ai lu votre article que j'ai trouvé très interessant, j'aurais voulu savoir si vous auriez d'accord de répondre à quelques
questions par mail ou téléphone, selon vos préférences. 


Merci de répondre sur jeannesolal@yahoo.fr si cela vous interresse. 


Anna Wajsbrot

CAGLIOSTRO 29/12/2011 18:26



Hé bien si on m'avait dit que mon blog servirai aux devoirs...



Mo[e] Vida 26/11/2011 19:10


Merci d'avoir éclaircie ce mouvement. C'est un sacré pan de la culture espagnol, et à moins d'être espagnol, on ne le découvre pas ; du moins pas avec des cours d'espagnol ...


Article utile pour les étudiants hispanisants =D

CAGLIOSTRO 01/12/2011 00:24



De rien. c'est dommage que ce ne soit pas enseigné dans les cours d'espagnol car concretement ce fut tout de même une révolution culturelle et l'Espagne d'apres la movida ne fut plus l'Espagne
d'avant la Movida.



mylene 27/10/2011 22:55



Alors t'es d'accord pour partir là-bas ?



CAGLIOSTRO 31/10/2011 20:45



c'étais les années 80 !



mylene 23/10/2011 22:49



Je pense que sur ce coup là je suis plus espagnole que toi et fière de l'être surtout ... Bon ordi !!



CAGLIOSTRO 27/10/2011 21:47



ça reste à voir



Présentation

  • : Le blog de CAGLIOSTRO
  • Le blog de CAGLIOSTRO
  • : Je souhaite partager mes lectures, la musique que j'aime et les films qui m'ont plus.
  • Contact

qui est là ?

bloggeurs de tous pays