Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 23:12

 

 

Trois top : Chronicle + million dollar baby + la piel que habito

 

CHRONICLE

2011 – Josh Trank – Teen-super-hero-drama

vu au cinéma

Moi 910 + Madame 8/10 + Mamzelle A 9/10 + Mamzelle L 7/10 = moyenne 8.2/10 (imdb7,5/10)

 

GREEN LANTERN

2011 – Martin Campbell – super-héros cosmique

Moi 3,5/10 + Mamzelle A 6/10 = moyenne 4,7/10 (imdb 6/10)

  • un pouvoir stellaire est confié à un terrien un peu immature qui dois combattre l'incarnation cosmique de la peur

  • mal joué, personnages stéréotypés, scénario sans surprise, blockbuster seuper-héroique creux, je n'accorde des points que pour le spectacle (et encore je suis gentil)

 

POLISSE

2011 – Maiwenn – docu- fiction policier

Moi 7/10 + Madame 6/10 = moyenne 6,5/10 (imdb 7,6/10)

  • un docu fiction sur le quotidien de la brigade des mineurs

  • Un film sur un sujet très sensible, on pleure on stress, on rit au rythme des policiers de cette brigade. Nota : il eu été assez ridicule que Joey Starr ai reçu un César pour son rôle car quoi qu'il soit très crédible en flic bourru, il ne fait qu'être Joey Starr !

 

THE MASK

déjà vu

1992 – Chuck Rusell – comédie cartoonesque fantastique

Moi 5,5/10 + Madame 7/10 + Mamzelle A 5/10 + Mamzelle L 3/10 = moyenne 5,1/10 (imdb 6,7/10)

  •  Un pauvre gars trouve un masque qui lui confère de pouvoirs magico-toonesque
  •  J'avais gardé un meilleur souvenir de ce film, qui en fait est sympa mais sans plus

 

OSS 117 RIO NE REPOND PLUS

2009 - Michel Hazanavicius – comédie parodique

Moi 5,5/10 + Mamzelle A 6/10 + Mamzelle L 6/10 = moyenne 5,8/10 (imdb 6,7/10)

  • parodie des film de Bond avec un espion français macho, raciste, et crétin

  • Je m'attendais à un peu plus de folie et dérision, au final sympa mais sans plus, surtout si on a en tête les références au film de Bond

 

TRANSFORMERS 3

2011- Michael Bay - Teen-SF-action-movie

Moi 3/10 + Mamzelle A 3/10 = moyenne 3/10 (imdb 6,7/10)

  •  Deux races extraterrestres mécanique choisissent la terre comme champs de bataille
  • Prototype du blockbuster d'action creux, mais qui doit ravir les jeunes enfants (chose rare je me suis endormi en plein pendant les scènes d'action, c'est dire...) Avec un héros/acteur plutôt chiant, je n'aime pas Shia lebeauf

 

TOUS LES SOLEILS

2011 – Philippe Claudel – comédie de mœurs

Moi 6,5/10 + Madame 8/10 + Mamzelle A 4/10 + Mamzelle L 2/10 = moyenne 5/10 (imdb 6,7/10)

  • un père veuf et d'origine italienne essaie de s'en sortir dans l'éducation de son ado de fille

  • une bonne comédie française, fraiche, sympa et en finesse mais peut être un peu trop sage pour le jeune public qui fait injustement chuter la moyenne.

 

BUNRAKU

2011 – Guy Moshe – combAventures

Moi 6/10 + Mamzelle A 1,5/10 + Mamzelle L 4,5/10 = moyenne 4/10 (imdb 6,1/10)

  • un cowboy et un samouraï combattent un tyran dans une  ambiance très inspirées des jeux vidéos et bd

  • Un film bizarre mais pas inintéressant trés stéréotypé, avec de belles choregraphies de combat mais par contre avec un parti-pris de décors très basiques voir toc qui n'a pas conquis le jeune public de la maison et moi tout juste.

 

MILLION DOLLAR BABY

2004 – Clint Eastwood - Drame

Moi 8/10

  • Un vieil entraineur de boxe coach un fille
  • Film trés poignant, c'est dommage qu'il y ai quelques personnages un peu trop caricaturés comme le parents de la fille. Un film à voir absolutly

 

LA PIEL QUE HABITO

2011 – Pedro Almodovar - Drame

Moi 7,5/10 + Madame 9/10 = moyenne 8,2/10 (imdb 7,7/10)

  • Un chirurgien experimente une nouvelle peau sur un femme qu'il retient prisonierre, mais les apparences sont trompeuses

  • Un Almodovar pas comme les autres, plus sophistiqué mais avec un scénario déjanté comme seul Pedro peut se le permettre. Un film qui ne laisse pas indifférent, et contraierement à ce qu l'on pourrai croire aucune scénegore ou sanglante

 

MR POPPER ET LES PINGOUINS

2011 – Mark Waters – comédie pour jeune public

Moi 3/10 + Madame dodo + Mamzelle A 6,5/10 + Mamzelle L 7/10 = moyenne 4,1/10 (imdb 6,2/10)

  • un gars égocentrique reçoit en cadeau des pingouins qui foutent e bazar dans se vie mais lui font retrouver un certaine humanité

  • Le notes parlent d'elles même, un film pour jeune public qui n'a pas cependant pas réussi à convaincre les grands enfants que nous sommes

 

Partager cet article
Repost0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 22:27

 

Il y à quelques temps je consacrai un article spécial à des coups de coeur hexagonaux, il parait qu'il faut consommer français pour vaincre la crise, alors je réédite ce geste patriotique et à ceux qui feront la gueule parce que la plupart de ces groupes chantent en anglais : merde, c'est français non ?

 

Commençons M83 un groupe d'Antibes qui semble plus connu hors de nos frontière, et notamment aux USA que dans nos contrées, il faut vite réparer cette faute de goût car il produisent une electropop élégante et subtile qui donnera lieu à un prochain article entier, pour commencer je vous propose mon morceau coup de cœur accompagné d'un très beau clip qui me fait penser à Chronicle.

 

Dernièrement j'ai découvert un jeune groupe niçois très intéressant, Contrejour, un des membres participe également à un autre groupe que j'ai découvert dans la foulée sur Youtube, Press Gang Metropol. Pour l'instant un seul single à leur actif mais un album est en préparation, et il s'agit d'ancien du groupe Corpus Delicti un group de Goth-wave qui a plusieurs albums a son actif. Ici le goth est beaucoup moins présent et on a un très bon morceaux d'inspiration newjoyorderdivision comme je les aime.

 

Pour finir une djgirl à qui je dois depuis longtemps consacrer un article surtout pour sa collaboration avec the Hacker qui a donné lieu à de super morceaux qui mélangent influences new-wave, electro-pop, ambient et electro-techno. J'adore ce morceau simple mais à la fois planant et rythmé qui s'était longtemps incrusté dans ma tête.

 

 

 


   
 

 


 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 16:19

chronicle-photo-4f0dbcc27349e

Je consacre un article spécial à un film que nous venons de voir en famille au ciné : Chronicle. Ce film à obtenu la très bonne note moyenne de 8/10 aux family-movies-speed-kritiks, et il est plutôt rare qu'un film fasse l'objet d'une telle unanimité, pour le moment c'est Intouchables, dans un genre très différent, avec 8.5/10 qui est au top. Les notes chez allociné sont 3.4/5 pour la presse et 3.6 pour les spectateurs, sur IMDB la note moyenne est 7.5/10 ce qui est plutôt de très bons scores pour un film de ce genre.
4440840--chronicle-620x345-1
Tout d'abord quelques données factuelles, ce film et le premier d'un jeune réalisateur du nom de Josh Trank et  il n'y a aucune vedette au générique. Il raconte l'histoire de trois ados qui acquièrent un pouvoir de télékinésie et qui vont l'utiliser pour ….sauver le monde.... et ben non justement ! L'un d'entre eux à une vie plutôt misérable, père chômeur et alcoolique qui le maltraite, mère gravement malade, souffre douleur de son lycée, vie sentimentale, sociale et sexuelle inexistante etc.... il trouve une échappatoire à sa morne vie en mettant l'objectif d'une caméra entre le monde et lui. C'est au travers de sa caméra (et d'autres) que le film nous est présenté, concept déjà utilisé dans des films comme Blair witch ou REC et qui ici réussit à se justifier pleinement et apporte un coté plus humain et introspectif que la moyenne des films super héroïques. Après avoir utilisé leurs pouvoirs pour faire des blagues à deux balles aux pauvres gens, manger des chips, faire les jackass, ou faire un spectacle, les choses vont devenir un peu plus sérieuses car ils doivent sauver le monde  menacé par Galactus, le joker, crane rouge et Fatalis réunis... non je plaisante l'épreuve qui les attends est plus difficile, puisque c'est en fait la dérive morale de l'un deux qui va semer le chaos.
andrew
Bon, je suis un fan de super-héros, je suis donc bon public mais en contrepartie je suis aussi très critique au sujet des films qui abordent ce genre, par exemple au ciné au même moment est projeté Ghost rider 2, que je boycotte vu le traitement honteux qui a été apporté à ce anti-super-héros par Hollywood. Un film avec un Nicolas Cage à qui on a envie de donner des baffes tellement il joue mal, des effets spéciaux très moyens, un traitement scénaristique et une mise en scène  digne des feux de l'amour. Bref, le film qui n'arrive même pas à divertir tant il se prend au sérieux là ou une série Z aurait été tout à fait honnête les dollars n'ont pas réussi à combler le manque de talent des différents intervenants de ce film ! Voila c'est dit. Qui plus est le ghost rider était un des héros les plus intéressant de l'univers Marvel et vue les critiques sur allociné je ne suis pas le seul à penser que ce film comme le premier est une bouze.
chronicle-chronicle-22-02-2012-4-g
J'aime les super héros, Marvel, en particulier qui ont bercé mon enfance. J'ai d'ailleurs conservé mon âme d'enfant à cet égard n'en déplaise aux pauvre gens qui ont été amputé de l'imaginaire et de la capacité à s'émerveiller après leur 18 ans ou ceux à qui ont été atteint du syndrome du mais-c'est-quoi-toutes-ces-idioties. Sur ce point je crois que je suis donc un peu geek, ou adulescent comme ils  disent et cela ne m'empêche pas d'être sensibles aux problématiques de la vie de tous les jours racontées au cinéma, les derniers films qui m'ont d'ailleurs le plus touché au cinéma ces derniers temps sont Le complexe du castor et The descendants deux films qui n'ont rien de super-héroïque. Ces films comme Chronicle mettent en scène de personnage un peu perdu face au monde qui les entoure, mais traitent ce sujet profondément humain de manière très différente. Lorsqu'un film arrive intelligemment  à mélanger les genres alors j'adore, le dernier en date était Incassable de Night Shyamalan. Dans un autre genre, la science fiction, l'excellent District 9 arrive lui aussi à parler de problématiques profondément humaines avec les codes d'un genre considéré à tort par le commun du mortel français comme un genre superficiel.
chronicle 03
Le traitement réaliste et très terre à terre des héros de ce film qui se comportent comme on à pu se comporter  à leur âge, mener une vie insouciante et parfois puérile avant d'entrer dans l'âge de (dé)-raison est l'un d'une des principale caractéristique de ce film. Alors qu'ils détiennent un pouvoir surhumain, ils continuent à zoner et on du mal à contrôler leur propre vie. Enfin c'est surtout le cas du "héros" principal de l'histoire, un garçon a qui la vie n'a pas fait de cadeau et dont on suit le lâché prise au fur et à mesure que l'on avance dans le film. Le film est plus proche des tragédies mythologiques grecques ou les pouvoirs divins n'étaient que les métaphores des défauts et qualités humaines, que du divertissement super-héroïque classique. Les questions sur la responsabilité de ces actes, l'utilisation d'un pouvoir quel qu'il soit pour faire le bien ou le mal, le système défaillant du rêve américain et de ses laissés pour compte,  la colère contre une vie de merde de laquelle nombreux sont prisonniers sont en sous jacentes dans la thématique de ce film. Dans Chronicle on à donc droit à des scènes spectaculaires mais aussi très introspectives grâce à la caméra du jeune Edward lorsqu'il se filme lui ou le monde qui l'entoure. J'ai personnellement été très touché justement par Edward et de sa lutte pour être un gars bien, malheureusement il ne résistera pas, car le véritable super vilain ici ce sont les pulsions destructrices qui sommeille en chacun de nous et qui n'attendent qu'une allumette pour exploser. Comme dans la plupart des mythes grecs le héros est condamné à une irrémédiable  malédiction et fatalité. Malgré le côté très sombre et glauque le film fait preuve d’une incroyable fraicheur, honnêteté et jeunesse dans sa mise en scène, peut être aussi parce qu’il n’y avait pas la pression blockbustérisante qui pèse sur bien des films Hollywoodiens dont on attend surtout un gros retour sur investissement. En résumé un divertissement intelligent et poignant à en pas rater.

Apres la bande annonce une petite parodie

 


 

 


 

 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 00:36

 

live 5x5

 SUPER MOMENT, lundi au casino de Paris pour voir et entendre un de mes groupes préféré en concert : Simple Minds.  Jim and Co ont mis le feu au Casino après toutes ces années, + de 30 ans,  ils me font toujours vibrer, et en plus avec uniquement des chansons issues de leurs 5(6) premiers albums dont New gold dreams mon favori, et celui par lequel je les ai découvert il y à déjà bien longtemps (1982). Leurs titres même les plus anciens sonnent résolument actuels et n'ont pas pris une ride. Certains critiquent le soi-disant retour des groupes estampillés à tort 80's, et le business de la nostalgie, tout d'abord Simple minds depuis leurs origines ont sorti des albums et fait des tournées dans toutes les décennies de la fin des 70’s à nos jours. Par ailleurs est ce que sous prétexte que cela date d'une « autre époque » il ne faut plus regarder des vieux Chaplin, lire du Jules Vernes ou supprimer les peintures impressionnistes des musées ? Je trouve donc le concept des Minds de rejouer uniquement des morceaux de leurs albums d'avant leur big succès interplanétaire un vrai cadeau pour les fans et une belle preuve de leur talent et générosité musicale.

Simple-Minds-07-paris-630x420.jpg
 La qualité du concert était supérieure à celle du  dernier auquel j'ai assisté, au Bataclan en juin 2010 qui était déjà un super évènement. C’est d’ailleurs ce concert qui m’avait poussé à ouvrir ce blog à l’époque et à lui consacrer mon premier article. Au Bataclan j’y étais avec deux amis dont un que je connais depuis plus de trente cinq ans et on à remis ça au Casino. C’est drôle car c’est avec cet ami que nous avons assisté à nos premiers concerts de Simple minds à Bercy en février 1986 et juin 1989, comme quoi les Minds et l’amitié traversent les années.
Bon revenons en au concert, le son, les jeux de lumière et l'acoustique de la salle était donc bien meilleurs qu’au Bataclan. Seul bémol J'étais au deuxième rang sur la droite très près des enceintes et la voix de Kerr n'était pas toujours très audible. Par contre la proximité avec le groupe était géniale, je pouvais compter les gouttes de sueur sur le front de Jim Kerr et voir le plaisir qu’ils prenaient à être sur scène.

Simple-Minds-12-Paris.jpg


Le concert à démarré très fort avec un I travel survitaminé et très électrique, l'autre moment fort pour moi c'est Love song, une des chansons les plus puissantes et les plus dynamique du set. The American et Chelsea girl furent de grands moments de communion avec un public qui ne cachait pas son plaisir (au moins autour de moi). Pleasantly disturbed, permis de planer quelques instants et de découvrir Charlie Burchill au violon. J'attendais toujours avec impatience mes morceaux préférés de l'album new gold dreams et j'avoue avoir été un peu déçu par le Promised you a miracle que  j'ai trouvé un peu trop léger par contre sur les autres, Someone somewhere…,  Glittering prize, j'ai pris mon pied surtout sur le New gold dreams qui malheureusement clôturai ce super moment, 2h30 trop courtes.... et j’aurais bien aimé un 5x6 histoire de profiter de Speed  your love to me et Waterfront, mais bon 5x5 c’est déjà pas mal ! Un très bon moment du concert fut Themes from great cities même si s’agissant d’un instrumental, Kerr n’était pas là. Même si Someone n’est pas l’un de mes morceau préféré sur album j’ai bien apprécié l’énergique et originale interprétation live qui avait une saveur de post-punk de la fin des 70’s.

Simple-Minds-17-paris.jpg
Jim Kerr comme à son habitude était habité par ses chansons, et malgré les années il a fait preuve d’une très belle énergie communicative. J’ai découvert sur le site du groupe qu’il s’était blessé dès la 4° chanson au niveau du muscle ischio-jambier, malgré cela il a continué le concert dans son style exubérant comme il le dit lui-même et comme si il avait encore 20 ans !
Vous trouverez ci après la set-list  du concert et quelques vidéos mises en ligne par des fans que je remercie,  je ne mets ici que quelques extraits, mais  j’ai créé une playlist  à partir de toutes ces videos que j’ai remis dans l’ordre pour essayer de revivre ce formidable concert. (découvrez la, ici)

et quelques albums photos la et  Ici et la aussi


Il me reste maintenant à continuer ma série d’article consacrée à tous les albums des Minds en attendant leur prochain concert.


Part #1:
I Travel
30 Frames A Second
Today I Died Again
Celebrate
Scar
Life In A Day 
Hunter And The Hunted
Premonition
Wasteland
Love Song
Pleasantly Disturbed
Room
Part #2:
The American
In Trance As Mission
70 Cities As Love Brings The Fall
Calling Your Name
Changeling
Factory
This Fear Of Gods
Promised You A Miracle
Someone Somewhere (In Summertime)
Encore:
Theme For Great Cities
Someone 
Chelsea Girl
Glittering Prize
New Gold Dream (81,82,83,84)         

 

 


 

 

 

 

 


 

 


 

 


 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 22:23

trust-candy-walls.jpg

 

J'ai eu un gros coup de coeur musical pour un groupe electro canadien que j'ai déjà présenté dans ce blog, je viens  de découvrir le nouveau single réalisé par l'une des musiciennes du groupe, Maya Postepski dans un projet personnel : Trust. Non ce n'est pas une resurrection du groupe de hard rock français des 80's, c'en est d'ailleurs très éloigné.

On retrouve la sonorité d'Austra, ce qui est d'ailleurs normal puisque Maya s'occupe des programmations et des percus du groupe. La grosse différence c'est la voix, car ici pas de Katie Stelmanis et ses vocalises , mais une voix masculine un peu gutturale, monocorde et légèrement gothique mais qui colle parfaitement à l'ambiance mélancolique et lunaire de cette chanson. Je vous laisse les  découvrir dans un clip trés nature, moi j'adore, en mode relax et méditation.

 

Trust à sorti un album en 2012 : article dédié ICI

 

 


 

 
Partager cet article
Repost0
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 00:46

 

HARRY BROWN

2009 – Daniel Barber – film de justicier

Moi 6/10 (imdb 7,3/10)

- Un vieux monsieur trouve que le Karsher n'est pas assez efficace pour nettoyer la racaille

- Concernant les films de justicier (type dirty Harry) je suis assez partagé. Celui ci vaut surtout pour la prestation de Michael Caine et le traitement britannique qui apporte une atmosphère plus pesante que le traitement plus conventionnel américain

 

RIEN A DECLARER

2010 – Dany Boon -Comedie franchouillarde

Moi 4,5/10 + Mamzelle A 3,5/10 Mamzelle L 3/10 moyenne 3,6/10 (imdb 6,2/10)

- la relation tendue entre deux douaniers belges et français, ennemis et obligés de travailler ensemble.

- Moins pire que prévu, et choisi uniquement par défaut pour une soirée dvd familiale. Sans doute voulu pour faire un effet Chti, mais très en deçà, mou et convenu vaut surtout pour mr Poelvoerde.

 

STUCK

2007 – Stuart Gordon – drame/thriller

Moi 6.5/10 (imdb 6,6/10)

- Une jeune femme sous l'emprise de substances illicite renverse un SDF, elle ramène celui-ci blessé dans son garage pour le laisser agoniser et éviter les ennuis.

- Un petit thriller un peu gore et à petit budget, mais très efficace, qui met parfois mal à l'aise et fait monter la tension.

 

L'AIGLE DE LA NEUVIEME LEGION

2011 – Kevin Macdonald - péplum

Moi 5,5/10 (imdb 6,2/10)

- Un légionnaire romain entame un périple avec son esclave de l'autre coté du mur d'Adrien pour récupérer étendard de la neuvième légion

- Pas franchement désagréable, mais franchement pas inoubliable et reposant sur un scénario hyper-totalement improbable.

 

TERMINATOR

1984 - James Cameron - sf/action

Moi 8,5/10 (imdb 8,1/10)

déjà vu plusieurs fois

- Un androide venu du futur sème la paniques dans les 80's pour tuer la mère du futur sauveur de l'humanité.

- classic of the classic, un film qui à marqué ma jeunesse. Bine sur le film et les effets spéciaux ont très méchamment vieilli, mais les épisodes suivant malgré une technologie plus avancée n'ont pas réussi à surpassé le premier. Les mamzelles n'ont pas adhéré, rebutées dés le début par des effets spéciaux dixit : « nuls, pourris, et vieux film... » la jeunesse ne respecte rien !

 

THE DESCENDANTS

2011 – Alexander Payne – Drama introspectif

Moi 7,5/10 + Madame 8/10 + Mamzelle A 6,5/10 Mamzelle L 6,5/10 moyenne 7,1/10 (imdb 7,7/10)

Sortie ciné

- Un homme dont la femme est dans le coma découvre que sa femme le trompe et part à l recherche de l'amant avec se filles

- Mr Clooney campe avec brio (mais avec un peu trop de retenue émotive) un pêre de famille dépassé par les évènements qui lui tombent sur le coin de la figure. La mise en scène avec quelques petit détails drôle sans que ce soit des gags m'a touchée, sans pathos et avec finessse le film est émouvant surtout grace aux acteurs.

 

NUMERO 4

2011- D J Caruso – aventure-teen-super-heroique

Moi 6,5/10 + Madame 8/10 + Mamzelle A 8,5/10 moyenne 7,6/10 (imdb 6,1/10)

- Un jeune possède des pouvoirs qui feront de lui un sauveur de humanité si de méchants extra-terrestre en le tuent pas avant.

- Honnête et distrayante teen-aventure de bonne qualité, pour une soirée familiale.

 

KILLING BONO

2011 – Nick Hamm – comédie dramatique

Moi 6,5/10 (imdb 6,1/10)

- La carrière raté de deux jeunes irlandais qui auraient voulu être plus célèbres que U2

- Un bon moment surtout si on connais les début de U2, et je dois avouer que j'ai éprouvé beaucoup de sympathie pour le pauvre looser antihéros du film.

 

DETECTIVE DEE LE MYSTERE DE LA FLAMME FANTOME

2010 – Hark Tsui -peplum asiatique

Moi 5,5/10 (imdb 6,6/10)

- Dans la Chine impériale l'enquête d'un juge-detective pour découvrir qui assassine des notables

- les péplums asiatiques on aime ou on n'aime pas, ce film m'a laissé assez indifférent et à l'heure ou j'écris ces ligne je ne m'en souvient plus trop.

 

SOMEWHERE

2011 – Sofia Copolla – drama introspectif

Moi 6/10 + Madame abandon 0 + Mamzelle A abandon 0 + Mamzelle L 2/10 moyenne 2/10 (imdb 6,4/10)

- Un acteur un peu à l'ouest se retrouve à garder son ado de fille

- très peu d'action et beaucoup d'image fixes c'est le point fort et le point faible du film, mais surtout la retranscription de sentiments et états d'ames à travers divers tableaux cinématographiques, j'ai adhéré mais j'atais le seul !

 

GHOSTWRITER

2010 – Roman Polanski – Thriller politique

Moi 7,5/10 (imdb 7,4/10)

- un journaliste est recruté par un 1° ministre britannique pour écrire ses mémoires alors que ce dernier est appelé à être jugé pour crimes de guerre

- Un polar politique de très bonne facture avec de bon jeux d'acteurs et une bonne réalisation (j'aime Polanski). Un coup dans le derrière à Bush et Blair au passage (pour en savoir plus voir shoot the dog...)

 

WINDTALKERS

2002 – John Woo – film de guerre

Moi 5/10 (imdb 5,9/10)

- L'armée américaine recrute des indiens pour servir d'opérateurs radio dans leur langue et echapper au décodage des japs

- Quelques scènes de guerre assez dynamiques, mais une mise en scéne plutot plate sur un scénar très prévisible et légerement ennuyeux

 

CASE DEPART

2011 – Lionel Steketee - Comédie

Moi 5,5/10 + Madame abandon + Mamzelle A 6/10 + Mamzelle L 4,5/10 moyenne 5,3/10 (imdb 5,9/10)

- 2 jeunes black remontent dans le temps et vivent au temps de l'esclavage

- Honnête comédie qui traite d'un sujet délicat avec humour, mais à qui il manque un petit je ne sais quoi pour en faire un film dont on se souviendra plus tard (en tout cas moi...)

 

SHERLOCK HOLMES  JEUX D'OMBRES

2011 – Guy Ritchie – aventure/action

Moi 7,5/10 + Madame 7/10 + Mamzelle A 8,7/10 + Mamzelle L 7,5/10 moyenne 7,55/10 (imdb 7,7 /10)

Sortie Ciné

- le célèbre détective sous amphets vs son arch-enemy

- voir article complet

Partager cet article
Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 23:22

 

SISTER FEELING CALL

 SimpleMinds-SisterFeelings

Comme je lai indiqué dans mon précédent article, les 4° et 5° album de Simple minds auraient du originellement sortir sous forme dun double album, ce fut le cas en fonction des édition et réédition mais jai choisi douvrir 2 post afin de donner plus de visibilité à ces 2 albums. Je considère donc Sister feeling calls comme le 5° album solo du groupe. Entre les deux albums, les chansons sont dun genre assez homogène et auraient pu se retrouver aussi bien sur lun ou lautre des deux .

 the-american.jpg

The american est La chanson de l'album qui sorti d'ailleurs en single, épique et energique. Dans l'extrait live on peut voir comment Jim Kerr donne vie physiquement et vocalement aux chansons qu'il interpréte de façon théatrale et captivante

themecitiescomp.jpg

Theme from great cities est un morceau intrumental qui dégage une ambiance mystique et héroique ou intruments classiques et synthétiques sont au diapason dans une belle association qui me fait planer.

League of nations est un morceau plus axé cold-wave qui parfois me fait penser à ce que Depeche Mode vont sortir quelques 4-5 ans plus tard en plus synthétique.

Wonderful in young life est un morceau plus rock et classique, mais qui à certain moment se permet des envolés plus originales. Et dans lequel on peut reconnaître en fond sonore le son du synthé si particulier qui sera sublimé dans l'album à venir New gold dreams.

  • 1.Theme For Great Cities - 5:50

  • 2.The American - 3:49

  • 3.20th Century Promised Land - 4:53

  • 4.Wonderful In Young Life - 5:20

  • 5.League Of Nations - 4:55

  • 6.Careful In Career - 5:08

  • 7.Sound In 70 Cities – 5:01

 Production – Steve Hillage

  • Jim Kerr - Voix

  • Charlie Burchill - Guitares, Saxophone

  • Michael MacNeil - Claviers

  • Derek Forbes - Basse

  • Brian McGee - Batterie

 

  •  

     
Partager cet article
Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 00:34

cooltext635916380-1-.png

 

Je participe désormais à un blog communautaire musical créé par olgreg et auquel participe aussi marsupifab et dans lequel vous trouverez des articles musicaux de différents horizons et genres rock , pop, electro, jazz, chanson française  etc... suivant les sensibilités de chacun.

Vous y êtes les bienvenus

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 00:09

  sherlock-holmes-jeu-dombres-affiche

Sherlock Holmes est l'un de mes personnage de fiction favori, en cela je ne dois pas être un cas isolé tant ce personnage a suscité des adaptations, réappropriations, pastiches et copies à travers tout types de médias et ce dans tous les pays du monde. Sa casquette à double visière, sa pipe et sa loupe, sont des objets qui immédiatement lorsqu'ils sont utilisés font penser à un détective et . Ce qui est drôle c'est que certains de ces attributs comme l'expression « élémentaire mon cher Watson » ne sont pas le fait de Arthur Conan Doyle, le créateur de Holmes, mais d'auteurs ou illustrateurs qui se sont réapproprié le personnage. Si vous voulez en savoir sur Doyle je vous invite à consulter mon article consacré à Doyle dans le cadre de l'excellente série télé «les mystères de Sherlock Holmes ». Tout ça pour dire que nous sommes allés en famille voir le Holmes, jeu d'ombres de Guy Ritchie. Je ne vais pas hurler au non respect du Holmes originel, car comme je l'ai déjà évoqué, Holmes a fait l'objet de multiples adaptations, certaines réussies, certaines foireuses. Je pense que contrairement aux francophones qui s'imaginent qu'une œuvre littéraire doit être congelée ou gravée dans le marbre pour l'éternité, les anglo-saxons au contraire se la réapproprient lui donnent de nouvelles vies, parfois pour le meilleur, parfois pour le pire, parfois pour le fun. Dernier exemple en date, les 3 mousquetaires de Dumas repris en version pseudo-steampunk que je classerai dans le rubrique «pour le fun». Le Holmes de Ritchie se classe lui aussi dans cette catégorie, avec un esprit potache et action qui prend le pas sur ses défauts somme toute assez nombreux, c'est du blockbuster Hollywoodien ne l'oublions pas !

Dans ce qui suit se trouvent sans aucun doute certains spoiler (dévoilements de l'intrigue... my god, que l'anglais est synthétique).

2588 watermark 600x sherlock-holmes-2-jeu-d-ombres-sherlock

Le Ritchie's Holmes s'apparente plus à un super-héros doué d'un pouvoir d'anticipation notamment dans les combats qu'au Holmes cérébral, observateur et méthodique des romans originaux. Soit ! Comme je suis un habitué des mondes paralélles et alternatifs de par ma culture SF et fantastique cela me pose certes un problème car c'est la part de Holmes que j'aime qui est oblitérée, mais je part du principe que CE Holmes est celui d'une autre dimension. D'ailleurs à ce propos je ne peut que recommander l'excellent Instinct de l'équarrisseur qui va jusqu'au bout de cette réflexion et qui confronte le Conan Doyle de notre dimension « réelle »à un couple de Holmes et Watson d'une autre dimension dont il narré les histoires quelque peu édulcorées. Et pour le coup le Holmes de cette dimension est encore plus différent et déconcertant que celui de Ritchie, ce qui drôle c'est que c'est un romancier français qui joue avec les codes du genre, sous un pseudo anglais.On aurait pu aussi intituler ce Film Holmes-Bond contre le Dr No-Moriarty, tant le scénario fait penser à une aventure de l'autre célèbre anglais, en effet Moriarty l'ennemi juré n'est pas qu'un génie criminel maitre de la pègre secrète mais un mégalomane qui veut déclencher un conflit mondial pour s'enrichir alors qu'il a acquis toutes les entreprises d'armement européennes.

trio

D'énormes invraisemblances et raccourcis scénaristiques fourmillent dans le film : lorsque le restaurant se vide sur ordre de Moriraty, spectaculaire mais inutile. L'épisode du train est certes un superbe et génial moment d'action pure et d'humour mais en est aussi l'exemple même : pourquoi Moriarty embauche une bonne vingtaine d'hommes armés jusqu'au dents, mitrailleuse lourde y compris pour liquider le pauvre Watson et son épouse alors que son plus proche collaborateur est un tireur d'élite ? Réponse : pour faire la spectaculaire scène du train. Que font un couple de vieillards dans ce train qui semble désert ? Réponse ils servent à faire rire le spectateur lorsqu'ils voient débarquer Holmes déguisé en femme, ah au fait, vu ce qui se passe dans le train, ce pauvre couple innocent est mort, mais tout le monde s'en fout ! Apothéose : le lâcher de Mary (l'épouse de Holmes ) en mode plongeon de la mort du genre qui rendrai tétraplégique même Johnny Weissmuller ou John McClane. Dans un autre train la mort et résurrection de Holmes est encore un autre effet uniquement là pour que le spectateur dise oh merde il est mort ! Verse une larme et rigole à son réveil.

train

Bon comme vous l'aurez compris il ne faut surtout pas prendre ce film au sérieux, d'ailleurs le jeu entre Holmes et Watson est l'un des principaux atout de ce film, loin du personnage plutôt froid du Holmes d'origine, l'interprétationn de Donney en fait un un être enfantin, sympathique et farfelu toujours prêt à taquiner un Watson-Jude Law en passe de se marier (ce qu'il fait également dans le roman, sans doute pour démontrer qu'au moins l'un des deux n'est pas gay!). Dans les romans la part de Watson n'est pas autant mis sur un pied d'égalité Watson est plus l'observateur et celui qui donne la réplique à Holmes véritable héros, alors que dans le film on à plus un effet de duo comique. Cet effet se retrouve dans d'autres adaptations mais est très particulièrement marquée ici. L'exemple de la mini série Sherlock-Holme de la BBC est un autre bon exemple plus subtil de duo holmes-watson teinté d'humour british.

stephen fry

Outre l'action, les effets spéciaux et le décorum sont les autres atouts du film, les reproductions de l'environnement du 19° siècle sont très réussies, et je suis même surpris par certains détails de choses qui sont sans doute passées inaperçues pour la majorité des spectateurs, mais qui ont attiré mon attention. Dans les rues de Londres ont vois le chantier du métro, et à Paris le Sacré cœur est en cours de construction. Ces deux éléments passent très vite à l'écran et n'apporte rien à intrigue, une simple rue de Londres ou une vue général sur Paris aurai suffit, mais non, cela ne semble rien mais j'apprécie ce petit clin d'œil.

Deux point spéciaux : pour Stephen Fry excellent en Mycroft et surtout dans la scène ou il parle tout naturellement avec Mary alors qu'il est tout nu, il va sans dire qu'a l'époque victorienne un tel comportement aurai été totalement indécent, aujourd'hui aussi , en y réfléchissant bien.

Et, pour Noomi Rapace, j'ai adoré dans son interprétation de Lisbeth dans Millénium (version scandinave), elle est malheureusement dans ce film « sous-exploitée ».

Noomi Rapace

Au final le film que j'aurai du détester mais qui m'a en définitive fait passé un bon moment coupable de cinéma blockbuster divertissant. Au movies speed kritiks il recueille les notes suivantes :

Moi 7,5/10 + Madame 7/10 + Mamzelle A 8,7/10 + Mamzelle L 7,5/10 moyenne 7,5/10

 

 


 
Partager cet article
Repost0
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 01:47

 

Voici quelques photos prises dernièrement autour de l'étang prés de chez moi pour illustrer la chanson de David Sylvian ( ex-Japan) , Before the bullfight (cliquez sur le player ci-dessus). Ce tire est extrait de son 3° album solo gone to earth sorti en 1986.

Et voici mon premier essai à un diaporama musical

 

 

 

 

Les photos ont été originellement prises en noir et blanc, et certaines légèrement "retouchées" avec Picasa, je voulais obtenir un aspect abstrait et mélancolique de cette nature endormie pour l'hiver.

Relax and meditate

 

SAM 5538

 

SAM 5536

 

SAM 5534

SAM 5524

SAM 5521

SAM 5520

SAM 5519

SAM 5514

SAM 5512

SAM 5506

SAM 5504

Photo 009

Photo 008

SAM 5507

 

SAM 5525

Photo 012

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de CAGLIOSTRO
  • : Je souhaite partager mes lectures, la musique que j'aime et les films qui m'ont plus.
  • Contact

qui est là ?

bloggeurs de tous pays