Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 22:07

 

Apres mes coups de cœurs étrangers voici quelques sympathiques découvertes bien de chez nous, dans la rubrique synthpop principalement.
Pour commencer trois groupes produits par le label Boredomproduct :

Foretaste, duo électronique, est sans aucun doute mon préféré de la sélection et j'avais d'ailleurs déjà présenter un de leur précèdent single. Superstar est issu de leur dernier album Love on demand. Si j'ai le temps je développerai dans un autres article.

Celluloïd, que j'ai découvert dernièrement sont eux un trio et sont parmis rares à chanter de l'electro en français sans que cela fasse kitch, ils me rappellent un peu les jacnos and co...

Neutral Lies affichent sans complexe l'influence Kraftwerk et Depeche mode, mais arrivent cependant à avoir une touche originale en modernisant et sublimant leurs influences

Ensuite dans la catégorie auto-produits : Darill simon's que j'ai découvert sur le forum de Duran Duran avec un video clip très touchant. Il me semble toutefois qu'il soit belge, mais bon soyons transfrontalsolidaires.

Novo, est moins electro que le précédents, et me fait plus penser à Taxi girl, il cherchaient le garçon hé bien il est triste. Une belle chansons mélancolique par les sons, la mélodie, la voix et les paroles.

Pour finir celle qui dans le lot doit être la plus connue Émilie Simon, dont j'adore l'album The big machine. Clairement elle me fait penser à Kate Bush, mais c'est tout à son avantage. Sinon pour l'anecdote c'est elle qui à réalisé la bande originale de la marche de l'empereur. Son clip est très réussi et nous fait plonger dans un Alice au pays des merveilles plus inspiré de Poe et Lovecraft que de Lewiss Carroll.

 

Vous pouvez les retrouver tous ainsi que d'utres sur ma playlist youtube

 

 


 

 

 


 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 22:56

Apres The Chromatics et The Golden Filter, Voici rapidement mes coups de coeurs musicaux du moment, des artistes que je découvre au grès de mes écoutes sur deezer ou grâce aux blogs d'autres amis-blogueurs.

 

- Pour commencer Austra, une véritable tuerie, top of my top, qui aura droit à un article complet car tout leur album est génial et je suis accro. J'ai découvert ce groupe canadien sur le blog del Gatokilo, dommage pour ceux qui ne parlent pas espagnol car ses articles sont toujours très justes et en même temps emprunts d'un certain humour.

 

- Friday Bridge est un groupe suédois, encore un .... et dont la chanteuse sur ce morceau chante en Français, le son synthétique est très minimaliste et vintage, certains vont détester surtout avec la voix assez spéciale de la chanteuse tout en fragilité le contraire de celle d'Austra. En tout cas moi je ne peux m'empêcher de l'écouter tous les jours.

 

- Katsen est un duo electro britannique qui lui aussi surfe sur la vague du son synthé vintage avec cette minimaliste mais entêtante petite chanson constelation ,constellation, constellation, constellation.....

 

-Pour finir dans un genre radicalement différent des trois premiers une jeune fille de 16 ans Birdy, comme Adele squatte déjà dans le même créneau nos espaces médiatiques étriqués, il y à peu de chances que vous l'écoutiez ailleurs que sur internet. J'ai découvert moi même ce morceau grâce au blog très musicalement éclectique de Mister Greg.

 

Take pleasure in leasure

 

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager cet article
Repost0
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 00:13

HISHE-Batman.jpg

 

« Sometimes movies don't finish the way we'd like » : parfois les films ne s'achévent pas de la façon dont on l'aurait souhaité...


avatar-how-it-should-have-ended-avatar.jpg

 

J'ai trouvé au gré de mon surfing, un petit truc marrant, fait par de geeks pour des geeks (enfin je pense..). Il s'agit de petits courts métrage d'animation qui proposent une nouvelle fin à des films, d'où le terme « how it should have ended » qui peut se traduire par  "comment cela aurait du se terminer, ou s'achever ou se finir "… Ah la richesse de la langue française ! Bref, pour ceux qui dormaient pendant les cours d'anglais, l'intérêt de non-sens comique des dialogues leur passera au dessus de la tête comme le pigeon au dessus du parisien, dommage.

 

lost-how-it-should-have-ended-lost.jpg

 

Les fins de films/séries ainsi détournées sont par exemple Ghotsbusters, Scream, Indy 4, Predator, Thor, Lost etc....

A titre d'illustration voici

- Xmen 4 le commencement, dont il détournent la fin. (rires ! ) ou (mdr !) pour faire jeune ou (lol ! ) pour faire jeune qui emploi une abréviation qu'il ne pourrai pas écrire en entier.

- Predator, c'est clair que si on avait pu éviter l'explosion atomique à laquelle Schwarzie survit cela aurait été drôlement mieux...

- Thor, en fait si tout le film avait été tourné comme ce court métrage, je l'aurai plus apprécié

- L'empire contre attaque, la fin du 5° épisode que l'on à vu avant le début du 1°

Et si vous appréciez leurs autres créations voici  leur site

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager cet article
Repost0
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 00:22

  photo-Les-Mercenaires-de-l-espace-Battle-Beyond-the-Stars-1

 

Je pense vraiment que l’on ne voit pas un film à 14 ans comme à 40, c’est tellement évident que j’ai presque honte de le dire. Je vais donc parler d’un film, Les mercenaires de l’espace qui m’avait fait une forte impression à l’époque et que je viens de revoir dernièrement, soit plus ou moins 30 après. Certains films vieillissent mal, mais c’est encore plus vrai pour les film de SF ou ceux avec de nombreux effets spéciaux. Dans le cas qui nous occupe, il s’agit d’une production Roger Corman, un nom très connu des amateurs de série Z au sens noble de l'appellation. C’est-à-dire un film manquant de moyens, avec un scénario ultra basique mais qui avec ingéniosité et parfois naïveté essai de se hisser au niveau des plus grands, à contrario le film z de type navet est celui qui malgré de «grands» acteurs,des moyens de superproduction et un grosse campagne de com est navrant d’ennui. Un film ou les considérations scénaristiques pour plaire aux masses sont si peu fines qu’elles suintent de l’écran. Un film ou les supposé grands acteurs jouent comme des nazes et surtout un film sans second degré et qui se la pète. Je vais citer 3 films que j’aime détester pour illustrer : Independence day, La ligue des gentlemen extraordinaires et Ghost rider. Voila qui est fait !

 

battle_beyond_stars_poster_01.jpg

Autre affiche mais surlaquelle figurent des personnages qui ne sont pas dans le film surement une premiere version

 

Pour en revenir au sujet principal, Les mercenaires de l'espace dont le titre original est battle beyond the stars (Bataille au-delà des étoiles) date de 1981et est donc une prod Roger Corman. On remarquera tout de suite le surfing sans complexe sur la vague du succès de starwars rien qu'avec le titre battle/wars et stars/star. Pour une fois le titre français est bien inspiré comme vous allez pouvoir le constater. Les effets spéciaux sont incroyablement mauvais, d'accord mais il faut relativiser et se dire qu’il ont 30 ans d’age, et qu’ils ont été fait avec des bouts de ficelles. Le film étant un space opéra il est clair que cela donne au film un côté ultra-kitsch, voir sympathique et amusant. Pour moi à l’époque avec mes yeux de gamin c’était Starwars et je n'avais surement pas repérer tous ces «petits» défauts. Il faut dire, et j’ai découvert ça en préparant l’article que le directeur des effets spéciaux n’était autre qu’un dénommé James Cameron qui faisait là ses premières armes en bricolant et bidouillant nuit et jour avec un budget minimaliste loin de ceux qu’il aura par la suite.

john-saxon.jpg
L’histoire en elle même est assez basique puisqu’il s’agit d’un remake des 7 mercenaires, western lui-même remake des sept samouraïs de Kurosawa. Une planète peuplée de hippies pacifistes mais sans fleurs et au cheveux courts est soumise au joug d’un tyran interstellaire qui possède une arme de destruction massive, l'anhilateur universel qui comme l’étoile noire est capable de détruire une planète. On commence déjà par le premier aspect kitsch du scénar pourquoi un gars qui possède une telle technologie lui permettant de voyager dans l’espace vient-il sur une planète paumée pour juste récolter quelques sacs de blé ou substance similaire. Un jeune habitant fougueux de la planète part dans l’espace trouver des mercenaires, qu’ils paieront avec ces mêmes sacs de blé. Coup de bol il trouve très rapidement les dits mercenaires qui viennent vaillammenttt combattre le méchant tyran dans des combats pleins de boum zimbam wizzzzz et d'effetpyrotechniqueses dignes d'un 14 juillet. Les vaissaux sont assez originaux surtout celui du jeune héros qui possède une forme pour le moins étrang,jugez par vous mêmes avec cette maquette.

vaisseau

Qui sont ces fameux mercenaires :

- une jeune fille qui vit seule dans une station spatiale avec son père qui aurai bien souhaité repeupler la dite-station

battle fille
- Un cowboy de l’espace avec santiags, chapeau et une ceinture qui distribue Scotch, glaçons et eau pétillante. Ce personnage est interprété par George Peppard de l’agence tout risque.

battle-beyond-the-stars-2 georges peppard
- Une amazone, du genre Xena la guerrière, en version ultimate interprétée par Sybill Daning.

sybill danning
- Un chef de mercenaire dont la tête est mise à prix interprété par Robert Vaughn de poigne de fer et séduction (entre autres)

robert vaughn
- Un membre des envahisseurs de la série V, interprété par Curt Connors, accompagné de passe-partout et passe-temps en mode radiateurs ambulants

lezard et acolytes
- Une espèce de collectivité d'êtres psychiquement liés, interprétée par des anonymes préalablement plongés dans un grand pot de peinture blanche avec un tatouage malabar sur le front ressemblant à un troisième œil.

 

battel beyond space

Ceux qui savent compté auront remarqué que cela ne fait que 6, l'autre étant le jeune gars. Ce qui fait 7 soit disant mercenaires mais si on   compte passe-partout et passe-temps ainsi que les gars tombés dans la peinture cela fait 14, mais au total il y à bien 7 vaisseaux, vous suivez ?
Bon je vous passe le moments cultes de répliques décalées, de moments totalement improbables, comme la dégustation psychique d'une saucisse, d’effets spéciaux hallucinants car je pourrai y passer la soirée. Le mieux serai que vous le constatiez par vous-même et c’est possible grâce à la caverne de introuvables où ce film est téléchargeable ainsi que d’autres perles rares oubliées de la grosse industrie du divertissement. Voici le lien direct pour accéder au film dans la caverne (mot de passe pour dé-zipper = «lesintrouvables» ) et mon article consacré à la caverne.

Bon film

 


 
Partager cet article
Repost0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 20:15

http://idata.over-blog.com/2/17/07/30/1er-de-couverture-2/Autres-Mondes-n-8-ete-2011.jpg

Le webzine Autres mondes N° 8 est disponible sur la toile, et il me font l’honneur une troisième fois de publier un de mes articles, et je vous assure je n’ai pas payé. Après mon article sur le dieselpunk, et celui sur « du steampunk dans les bienveillantes » , c’est ma chronique sur la mini-série Marvel, The shield, qui à retenu l’attention.
Autres mondes est une communauté de blogs ayant pour point commun l’amour des mondes imaginaires, SF, fantasy, fantastiques etc… Certains proposent des créations originales, textes ou dessins, moi qui n’est aucun de ces talents je ne fait que chroniquer les œuvres qui m’ont plu dans ces domaines. Entrez y vous trouverez forcément quelque chose qui vous plaira.

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 02:02

 

FONDU AU NOIR – 1980 -Vernon Zimmerman – psychodrame et serial killer

moi 6/10 (imdb 5,6/10)

j'ai télécharger ce film graceà la caverne des introuvables

- un jeune homme, cinéphile, brimé et mal dans sa peau commet des crimes comme dans ses films préférés

- Je reste sur un avis partagé , le film n'as pas trop bien vieilli mais son ambiance glauque et un peu surréaliste avec des extraits de films lui donne un certain charme pour les cinéphiles. Par contre quelques raccourcis scénaristique m'ont déçus.

Annecdote on y rencontre un jeune Mickey Rourke d'avant 9 semaine 1/2

 

STARDUST, le mystère de l'étoile – 2007 -Matthew Vaughn – conte de fée

moi 7,5/10 + mamzelle A 7/10 + Mamzelle L 4/10 moyenne 6,1/10 (imdb 7,8/10)

déjà vu 1 fois

- Un jeune garçon se lance dans une quête dans un pays imaginaire peuplé de méchantes sorcières et rois

- L'humour et le cabotinage des différents personnages font de ce conte de fées un espèce de shreck en film qui joue avec les codes du genre. Trés agréable.

 

IL DIVO – 2008 – Paolo Sorrentino - Politique

moi 5,5/10 (imdb 7,2/10)

- La dernière page politique de la Giulio Andreotti dans les instances du pouvoir de 1947 a 1987

- L'austérité du sujet et de l'homme politique zéro glamour est contrebalancée par une photographie, une mise en scène, une esthétique et une bande son décalée et arty. Néanmoins pour ce qui ne sont pas familliés avec la vie politique italienne le sujet aura adu mal à accrocher..

 

TRON L'HERITAGE – 2011 – Joseph Kosinski – Cyber SF

moi 6/10 + mamzelle A 6/10 + Mamzelle L 4/10 moyenne 5,3/10 (imdb 6,9/10)

- le fils du gars qui était resté coincé dans le jeu le rejoint par accident

- Je n'ai aucun souvenir du Tron original, ce qui est plutôt mauvais signe. Cette suite n'est pas désagréable mais je n'ai pas été scotché par les effets l'action ou le scenario. Je pense que dans 30 ans je l'aurai oublié aussi (et en plus avec Alzheimer...)

 

LES AVENTURES DE TINTIN – 2011- Steven Spielberg – aventures (en images de synthèse)

moi 7/10 + madame 6/10 + Mamzelle A 3/10 +Mamzelle L 4/10 moyenne 5/10 (imdb 7,8/10)

- Tintin enquête en compagnie du capitaine Haddock autour d'un mystérieux parchemin qui doit le mener à un trésor

- Nous avons atérri chez Tintin par défaut car les autres salles étaient pleines (dont time out), moi j'ai bien aimé le rythme trés trépidant, les graphismes et l'humour. Ce n'est pas le cas de tout le monde.

 

CHARLIE ET SES DROLES DE DAMES – 2000 – McG – action/comédie

moi 5,5/10 + madame 7/10 + Mamzelle A 6/10 +Mamzelle L 5/10 moyenne 5,8/10 (imdb 5,5/10)

- adaptation de la série du même nom ou trois filles servent de redresseuses de tort pour un mystérieux patron

- Cette adaptation m'a plus fait penser aux totally spies qu'au droles de dames et pars tout ce n'est pas plus mal, l'humour et les scènes d'actions outrancières passent mieux.

 

LOL – 2008 – Lisa Azuelos - comédie c'est la 2) fois que je vois ce film

moi 7/10 + madame 8/10 + Mamzelle A 5/10 +Mamzelle L 6,5/10 moyenne 6,6/10 (imdb 6,2/10)

déjà vu 1 fois

- les déboires d'une mère de famille qui veut encore rester jeune et de son ado de fille

- c'est la 2° fois que je vois ce film et ça à remarché. Il est évident que l'énorme clin d'oeuil à la génération la boum qui est maintenant devenu parent est ce qui fait marcher le film chez les quarantenaires et parents que nous sommes, mais en plus il est bien foutu quand même.

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 00:15

Une petite musique pour accompagner cet article, vous n'êtes pas obligé mais bon... c'est la reprise par Nouvelle Vague de la chanson O Pamela du groupe The Wake

 

 

Voici quelques pirses de vues effectuées lors de balades autour de l'étang derriére chez moi. Un havre de paix et de sérénité naturelle ou l'on peut croiser cygnes, canards, hérons cendrés, ragondins, grenouilles, poules d'eau,  oies sauvages et aussi bon nombres de moucherons.... Ces prises de vues ont été prise pour partie en aout et pour partie en novembre. La famille cygne se composait de 2 adultes et de 5 petits, en novembre 3 d'entre avaient du trouver du boulot et avaient quitté  le nid familial les 2 autres font  encore leur "Tanguy".

 

SAM 4281

SAM 4282

SAM 4285

SAM 4297

SAM 4305

SAM 4821

SAM 4822

SAM 4823

SAM 4825

SAM_4835.JPG

SAM 4829

SAM 4837

SAM 4838

SAM 4861

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 00:37

 

live-5x5.jpg

 

HOURRA, les Simpleminds seront de retour à Paris pour une date au Casino de Paris le 27/02/2012 ! Le concept est un peu spécial puisqu'il vont interpréter 5 morceaux extraits de chacun de leur 5 premiers albums (sur un total de 17 à ce jour) dont voici la liste :

1979 Life in a Day.

1979 Real to Real Cacophony

1980 Empires and Dance

1981 Sons and Fascination / Sister Feelings Call (en fait, un double)

1982 New Gold Dream (mon album préféré)

Tous ces albums datent d'avant la période «don't you», qui les à fait connaître au niveau planétaire, le concert est donc un clin d'oeil aux fans de la 1° heure, mais aussi pour les plus récents l'occasion de se replonger dans les origines du groupe.

J'étais en Juin 2010 à leur concert au Bataclan et c'est avec grand plaisir que je vais les retrouver en 2012. Leur concert était d'ailleurs ma deuxième chronique  qui inaugurait  ce blog, comme le temps passe....

Simple-Minds-debut.jpg

 

Voici un petit exrait de la présentation officielle de la tournée :

The band will exclusively play five songs from each of their first five albums - Life In A Day, Real To Real Cacophony, Empires and Dance, Sons and Fascination/Sister Feelings Calling and New Gold Dream (81, 82, 83, 84), which celebrates its 30th anniversary next year - which were released in a prolific period from 1979 to 1982. These five albums have had a massive cultural impact from the time of their release during the birth of the new wave electro scene in the late 1970s, through the dance revolution of the '80s and '90s, to the music of the Manic Street Preachers and the recent sound of The Horrors' Skying album, making them five of the most vital albums of the post-punk period and the last 35 years.
"This is the set that so many who appreciate Simple Minds have been begging us to play and finally this is that one-off chance to see it." Jim Kerr.

 

Voici un extrait en live de leur 6° album «sparkle in the rain » sorti en 1983, Waterfront, qui ne sera donc pas dans la tracklist de leur concert. En fait, j'aurai bien aimé qu'ils intègrent cet album, mais bon c'est déjà pas mal !

 

 


 
Partager cet article
Repost0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 00:36

carbone14.jpg

 

Jai lu dans la presse dernièrement, quelques articles consacrés aux 30 ans des radios libres et particulièrement à Carbone 14, je me suis donc replongé dans le souvenir de cette période révolutionnaire pour nos zoreilles. 1981, Tonton arrive au pouvoir et pourtant l'armée rouge ne défile pas sur le Champs de Mars, par contre les ondes radios vont être un nouvel espace de liberté où vont pouvoir s'exprimer ceux qui n'avaient pas voie au chapitre des médias traditionnels. Maintenant avec le recul je n'arrive pas à croire qu'avant 1981 il n'existait que 4 ou 5 radios qui pouvaient émettre. De nombreuses radios en tout genre se partageront la bande FM, territoire encore vierge quelques années auparavant. Parmi toutes ces radios, l'une d'elles va 'inscrire dans la mythologie FMienne, Carbone 14. Radio pirate, radio libre, et radio délire sont les termes qui la caractérise le plus. La liberté de ton est totale, aucune contrainte d'audience ou de respect d'une autorité de contrôle, permettent aux animateurs de cette radio de se lâcher totalement, et quels animateurs ! En fait l'une des émissions les plus emblématiques de la radio est Poubelle night, une très libre antenne laissé à des auditeurs totalement barges pour la plupart, animée par Supernana. Grande gueule et ne se laissant jamais démonter même par le auditeurs les plus grossiers, elle officiait la nuit quand les honnêtes gens sont endormis. Moi en cachette de mes parents, sur mon petit poste mono, j'écoutai jusqu'à tard dans la nuit toutes ces conneries qui me faisaient bien marrer. Parfois se joignaient à elle la chanteuse Sapho, et les autres animateurs aux pseudos très évocateurs, David Grossexe, Lafessemerci (désormais connu sous le nom de Jean Yves Lafesse). Les propos tenus par tous ces animateurs auraient sans doute dû être  interdits aux moins de 18 ans (j'en avais 14) mais qui allait nous empêcher d'écouter ça ? le contrôle parental sur la radio n'existait pas. Maintenant tout cela est question d'époque, aujourd'hui les jeunes peuvent avoir accès via internet à des choses beaucoup plus « répréhensibles », Carbone 14 c'était plutôt du gros délire, un peu dans l'esprit d'Hara-kiri ! d'ailleurs un de leur slogan trés provocateur était : "Carbone 14 la radio qui vous envule par les oreilles". Maintenant, des Cauet ou des Michael Youn font dans l'irrespectueux, la provoc; et la gaudriole  etc... mais il y à une énoooorme différence, cet irrespect est un produit marketing, écrit et destiné à être vendu en parts d'audience et les Cauet et Youn sont des acteurs et qui ont su convertir leur talent naturel pour la connerie en lignes de crédit sur leur comptes bancaire. Chez Carbone 14, tout était spontané, bénévole, et je ne pense pas qu'ils aient eu de meilleures relations avec leur banquier grâce à leurs passages à l'antenne.

article_carbone14.jpg

 

Enfin ce qui devait arriver arriva, et en 1983 les CRS investirent les locaux et saisirent leur matos, une page de la liberté d'antenne venait d'être tournée, pour Carbone comme pour beaucoup d'autres radios. Fini le délire, la libre parole, la musique que l'on entendait pas ailleurs, bonjour la pub et les listes de tubes qui tournent en boucle. Le gouvernement qui avait soulevé le couvercle l'a aussi vite rabattu.

En préparant cet article j'ai découvert que Supernana était décédée en 2007, paix à son âme, elle m'a bienfait rigoler, ça vaut bien une place au paradis de la Fm !

supernana-carbone14.jpg


En support vidéo :  un film documentaire sur cette période a été dernierement édité en vidéo, en voici la présentation parJean-Francois Galotte alias David Grossex, et un débat-documenté télévisuel pour les 10 ans des radios libres en 1991. Pour finir une petite imposture de Lafesse, la pédicure est une lesbienne.

 


 

 


 

 


 
Partager cet article
Repost0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 19:56

golden-filter-voluspa.jpg

 

En écoutant sur deezer des morceaux du groupe The Chromatics, j'ai découvert un autre groupe The Golden Filter et j'ai eu un gros coup de coeur, pour leur morceau "Thunderbird".

 the-golden-filter-grass.jpg

 

Il s'agit d'un duo électronique  formé en 2008 à  New York et composé de Penelope Trappes au chant et Stephen Hindman aux synthés, à part ça je ne sais pas grand chose de ce groupe, si ce n'est qu'il me plaisent bien.

thegoldenfilter-2-.jpg

 

Je vous propose la chanson qui tourne de façon addictive dans ma tête "thunderbird", leur premier single de 2008 "solid gold" et leur nouveau "mother" avec un clip extrait d'un court métrage très arty réalisé par un danois du nom de Kristoffer Borgli.

gold filter

 

 


 

 


 

 


 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de CAGLIOSTRO
  • : Je souhaite partager mes lectures, la musique que j'aime et les films qui m'ont plus.
  • Contact

qui est là ?

bloggeurs de tous pays