Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 23:21

 

En empruntant le dvd du film Wolfman, je ne m’attendais pas à avoir une si bonne surprise. d'abord quelques données techniques, le film sorti en salle en 2010 réalisé par Joe Johnston, avec Benicio del Torro, Anthony Hopkins et Emily Blunt. Le succès commercial et critique semble avoir été assez mitigé, mais je sais de longue date que ce n’est pas un critère objectif.

wolfman

loup garou de londres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Personnellement j’ai été séduit par l’ambiance réellement gothique et dramatique, et surtout le fait que l’histoire se déroule lors d'une période que j’affectionne tout particulièrement, la fin du 19° siècle. Après Frankenstein de Kenneth Brannagh, Dracula de Coppola et Dr Jekkyl and mister Hyde (Mary Reilly de Stephen Frears), c’est un des monstres classiques qui nous est offert ici. Cela étant contrairement aux trois autres je n’ai pas en tête un roman particulier ayant le loup garou comme personnage principal. Il semble que ce film soit un remake du Wolfman de 1941, comme je ne l’ai pas vu je ne peut pas juger. Par contre, pour en avoir vu les images, le «look» du loup garou est effectivement plus proches de celui du film d’origine que des lycanthropes que l’on à pu voir depuis. Le loup garou de Londres  de John Landis, lui je l'ai vu en 1981, et j'en garde un bon souvenir, je peux donc dire que ce film y fait référence par plusieurs clins d’œil. La plus notable étant lorsque le loup garou fait un carnage à Picadilly, avec la scène du bus à impériale et lors du guet-apens des policiers dans une ruelle. Mais la ou le Loup garou de Londres était comique ( oui, oui ..), Wolfman se veut sérieux, et les ambiances gothiques et dramatiques ne prêtent donc pas à sourire, sauf peut être la scène avec le psy devant l'assemblée des savants (quoique...).

 

La photographie, et les décors sont particulièrement soignés, la transformation en loup est assez bien faite elle rappelle le film déjà cité et Hurlements mais en mieux, progrès technique oblige. Lorsque le loup garou se déchaine on ne peut pas dire qu'il fasse dans la dentelle, ce qui laisse donc place à quelques scènes un peu gore, mais il mange tout de même plus proprement que les Piranhas.

En résumé Il s'agit simplement d’une histoire bien racontée et montée sur la malédiction et d’un homme retourné à son instincts animal, et des relations père et fil. On pourra noté l’autre clin d'œil par la présence de L’inspecteur Abberlin qui mena l'enquête sur Jack l’éventreur. Pour finir je me demande si finalement ce film n'est pas en quelque sorte une préquelle au Loup Garou de Londres ?

 

Pour plus d'info , voici la fiche de wolfman sur allo ciné ICI et celle du loup garou de londres la et les bandes annonce des deux film ci-apres :

 


 

 


 
Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans CINEMA
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 22:26

Il s'avère que Just can't get enough est une de mes chansons favorites de Depeche mode, sortie en 1981, elle me plaît toujours autant et fait partie des chansons qui m'ont fait découvrir et aimer la new-wave. Bon c'est pas que je veuille me justifier mais voici une reprise, musicalement pas désagréable, par un girls-band nommé the Saturdays. Comment justifier la présence d'un girls-band sur mon blog...

1) reprise de depeche mode

2) pour faire plaisir à un ami qui aime beaucoup les pin-up au look années 50, si si !

3) ben eu bon euhhh ah oui  le clip est bien réalisé

 

Pour les amateurs vous pourrez aussi voir la version orginale

 


 

 
Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans MUZIK D'AUJOURD'HUI
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 22:43

Je vous parlerai bientot du Steampunk, un sous  genre de la science fiction que l'on appele aussi parfoir Rétrofutur, mais en attendant juste un petit truc rigolo et original trouvé sur youtube

 


 
Repost 0
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 22:19

Ce qui est incroyable sur internet, c'est qu'en cherchant de vieux artistes on en découvre de nouveaux. C'est donc en rédigeant mon article sur Heaven 17 que j'ai découvert Laroux, puis, effet boule de neige Little Boots qui faisait un duo avec Gary Numan. Pour ceux qui ont raté ces épisodes c'est ici et .

 

On commence par Laroux, côté look imaginez la fille de Tintin et de Desireless . Il s'agit en fait d'un duo composé D'Eleanore et de Ben, d'abord produit par le label indépendant français (je n'en reviens pas !) KItsune. Ils ont fait la 1° tournée de Lilly Allen et connaissent un beau succés à travers le monde (sauf en France, ben voyons ) Il faut dire que Lady Gaga et ses autres amies américaines prennent toute la place. Pour l'instant un seul album à leur actif Laroux sorti en 2009, et dont les extraits écoutés e vus sur youtube me plaisent bien.

laroux1

Liitle boots à un look plus conventionnel . Avant de faire une carriere solo d'auteur compositeur interprete elle chantai dans un groupe amateur les The dead disco, ce qui lui a permis de se faire remarquer. Elle a sorti un album en 2008 Hands qui à eu  un beau succés, et en prépare un autre. Sa musique est plus pop que celle de Laroux.

little-boots.jpg

 

 

Elles assument toutes les deux l'influence des groupes synyhétiques des années 80 qui n'etaient déjà plus dans les tops du succés commercial lorsqu'elles sont nées fin des années 80 (c'est sans doute pour ça que j'aime.  Leur musique est donc assez orienté electropop et dance floor.  Sur l'ensemble de leurs chansons ma préférence va vers Laroux.... Place à la musique.

 

 


 

 

 


 
Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans MUZIK D'AUJOURD'HUI
commenter cet article
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 00:38

 

Ceux qui ont lu mon article Top 20 de mes romans préférés , savent que j'apprécie beamurder-rooms.jpgucoup Sherlock Holmes. NRJ12 diffuse une série anglaise, les mystères de Sherlock Holmes. Contre toute attente on n'y retrouve pas le fameux personnage mais son créateur Arthur Conan Doyle. Bonne surprise la série est de très grande qualité avec un très bon jeu des acteurs, des scénarios intelligent, et de superbes décors d'époque. Si l'on compare avec le récent film de Guy Ritchie avec Downey Junior, il faut dire que l'on est déjà pas dans le même registre. Ici pas de combats au ralenti, de reconstitution numérique de Londres, de gags potaches entre Holmes et Watson. Juste de très bonnes intrigues du niveau du personnage original, et même si c'est moins spectaculaires que des combats au sommet de tower bridge on ne s'ennuie pas un seul instant, et on ne se surprend pas à penser  pendant quelques instant de lucidité NIMPORTNAOUAK! Cela étant j'ai bien apprécié le film, si si. Mais au final le plaisir résiduel après penche largement du côté de la série.

 

 

 

murderoms-3.jpg 

La mini-série produite par la BBC en 2000 et 2001 ne comporte malheureusement que 5 épisodes. On notera au passage la différence entre le nom original en Angleterre Murder rooms (les pièces du meurtre) et le nom racoleur en France (bon, ok j'arrête les médisances). Cette série nous fait découvrir un jeune Doyle qui n'a pas en encore écrit les nouvelles qui le rendrons célèbres. Il mène des enquêtes policières au côte de celui dont les méthodes d'investigation lui inspirerons Holmes, son professeur à l'université d'Édimbourg, le professeur Joseph Bell. On cite aussi comme source d'inspiration pour Holmes le personnage de Dupin créé vers 1840 par Edgar Alan Poe, mais cela reste des supputations. Par contre cela me permet de vous renvoyer vers mon autre article sur ce sujet L'ombre D'Edgard Poe de Mathew Pearl .

 

En principe je suis allergique à ce trois lettres : NRJ, mais je les remercie pour cette diffusion. Regardez vous aussi ça vous changera des Experts, NCIS, Bones, Mentalist etc... qui sont en quelque sorte les descendants de cette illustre ancêtre, Holmes et de son créateur Doyle. Apres quelques extraits  allez voir ce que je raconte sur le vrai Mr Doyle si vous êtes curieux.

 

 

extrait du début du 1° épisode ici

  

 


 

 


 

 


 

Arthur_conan_doyle_Portrait.jpgJe vais donc  vous parler un peu de Mr Doyle. Né en 1859, il étudie la médecine et obtient son doctorat en 1881, après quoi il est médecin à bord d'un navre qui navigue vers l'Afrique. C'est en 1887 qu'est publiée la première aventure de Holmes, Une étude en rouge, qu'il écrit pour passer le temps dans son cabinet. Publié d'abord dans un journal, The Strand, petit à petit le succès du personnage deviendra un phénomène tellement énorme qu'il « engloutira » son propre créateur. Celui ci n'est pratiquement reconnu que pour son personnages alors qu'il a écrit beaucoup d'autres nouvelles et romans. On peut entre autre citer les aventures du Professeur Challenger en 5 romans, dont, le Monde perdu qui a inspiré Jurassic park et qui met en scène en 1912, des aventuriers face à des dinosaures. Les exploits du brigadier Gérard dont le héros est un soldat de Napoléon, mais aussi plein de romans historiques et de nouvelles fantastiques ou de terreur. Bref une grosse production mais toujours masquée par ce qu'on lui demande le plus du Holmes et encore du Holmes.

En 1891 il invente le personnage de Moriarty, ennemi mortel et Napoléon du crime, pour se débarrasser de cette encombrante création. Holmes et Moriarty s'affrontent en Suisse et disparaissent tout deux dans les chutes de Reichenbach.

 

 

 

 

lost-world.jpg

AStudyInScarlet.jpgEn 1901 la pression du public est si forte que Doyle fait revenir son héros qui n'était pas mort et c'est reparti pour de nouvelles aventures dont une des plus connues le chien des Baskerville.

En plus de ses écrits Doyle s'est aussi fait remarquer par des pamphlets politiques, notamment sur la guerre des Boers, la défense face à la justice d'un accusé qu'il estimait innocent, sa rencontre avec Houdini le prestidigitateur. Par ailleurs il à été anobli et devient donc lord Doyle. Il se maria deux fois et eu cinq enfants. La mort de sa première femme et de deux de ses enfants le bouleversa profondément et il s'intéressa de très près à un phénomène très en vogue à l'époque, le spiritisme et la communication avec l'au-delà. Il écrivit à ce propos plusieurs ouvrages. Il fut en outre membre de la SPR (Society for Psychical Research) une vraie organisation à la X-files avec de vrais scientifiques qui enquêtaient sur de (vrais) phénomènes paranormaux.

 

En 1930 il meurt d'une crise cardiaque.Il nous a laissé l'un des personnage les plus populaire de la fiction, Sherlock Holmes, si réaliste que certains pensent qu'il à réellement existé, comme Dracula ! On verra ce qu'il adviendra d'Harry Potter dans 120 ans, enfin si on vit jusque là !

 

Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans SERIE TV
commenter cet article
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 00:51

 

Comme je vous l’avais indiqué dans mon article Me, myself and les comics MARVEL , j’ai quelque peu laissé tombé le Marveluniverse pourtant, ce comics Franckencastle a attiré mon attention chez le libraire et du coup je l’ai acheté. Le scénario est ultra light et les dessins ne sont pas ce que l’on fait de mieux. Alors pourquoi l’avoir acheté ? D’abord à cause des personnages mis en scène, qui sont en fait plutôt des seconds couteaux et plus des monstres que des super-héros : la légion des monstres. Qui sont-ils ?

 

man-thing.jpg

living-mummy.jpg300px-Werewolf_by_Night_11.jpgmorbius


L’homme-chose (Man-thing), créature faite de boue et de végétaux en putréfaction , ancien scientifique victime d’une mauvaise expérience, il à désormais un QI proche de zéro, et son contact vous brule si vous avez peur.

La momie vivante (Living mummy), un pauvre esclave égyptien momifié vivant il y à 3000 ans par un méchant sorcier jaloux.

Le Loup garou ( The Werewolf), un pauvre jeune homme victime de lycanthropie.

Morbius (Th living Vampire), encore un scientifique victime d’une expérience qui tourne mal, il voulait trouver un remède contre l’hémophilie, et pan il se retrouve vampire. C'est le chef de cette superbe équipe qui compte aussi un certain Manphibian que je ne connais pas mais qui ressemble comme deux gouttes au monstre du film de série Z le monstre du lagon Noir (repris aussi dans Monstres vs aliens).

Bref que des anti-héros ! En fait tout ces personnages ont été créés par Marvel dans les années 70 dans une ligne éditoriale orientée vers un public plus agé et donc affranchi du Comic Code Authority (Organe de censure morale pour les comics !). Les illustrations sont les couvertures originales d'époque. Voila ce que cela donne aujourd'hui.

 

franckenscastel.jpg

 

Le héros principal de cette aventure c'est quand même le Punisseur, un justicier vengeur, violent et expeditif . Un mélange de Batman et de Charles Bronson dans un justicier dans la ville. Création Marvel des70's mais ayant eu beaucoup plus de succés dans les années 90. Il à d'ailleurs fait l'objet de trois adaptations en film en 1989, 2004 et 2008. Dans la version de 2004, qui a eu le plus de succés, le méchant que le Punisseur combat est interprété par John Travolta himself.

Punisher2.jpg

 

Malgré ses compétences au corps à corps et un arsenal qui fait passer Rambo pour un amateur, il se fait littéralement couper en morceaux par Daken, une version méchante de Wolverine (en fait carrément son fils) et se fait recoudre et reconstruire façon monstre de Frankenstein par Morbius. Le vrai nom du punisseur est Franck Castle  d'où le nom du comics FranckenCastle  . Bon on à tout de suite compris que l'on est en plein délire !

Franken-Castle-2-copie-1.jpg

 

Ça ne s'arrête pas le vilain que le Punisseur et la légion combattent est un autre psychokiller en armure steampunk qui a décidé de débarrasser la terre de tout ce qui ressemble de prés ou de loin à un monstre. Le genre de gars qui serait capable de tuer Casimir, même si c'est un monstre gentil. On peut  aussi citer les apparitions en flash back du 19° siécle de Dracula et de Bloodstone avec un style de dessin qui tranche du reste de la bd

armure stemapunk

 

En résumé un gros délire qui m'aura bien diverti. En tout cas les fans du Punisseur eux ne sont pas du tout contents du sort que les scénaristes ont réservé à leur personnage préféré et on sent  gronder la révolte sur le net.

Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans COMICS - marvel and co
commenter cet article
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 19:19

Lorsque les artistes du 20° siècle rencontrent ceux du 21° siècle.

J’ai découvert  ces duos par hasard en préparant mon article sur Heaven 17, vous en avez donc déjà eu un aperçu ici avec la chanteuse Laroux. Voici deux autres artistes qui font un duo selon le même concept.

 

Gary Numan est un chanteur de la fin des années 70 début 80 dont je vous parlerai sans doute plus longuement dans un autre article, en tout cas il est l’un des pionniers du  pop rock électronique avec une imagerie assez orientée science fiction. Il fait un duo ici avecLittle Boots une jeune chanteuse de la nouvelle scène électropop  Londonienne qui mérite que l’on s’intéresse à ce qu’elle fait.

 

Gary-Numan---Tubeway-Army---Are-Friends-Electric

little-boots-kiss-interview-L-2

 

  On commence par une chanson  de 2009 de la jeune fille Stuck on repeat  que j’aime beaucoup, puis la chanson n° 1 dans les charts en 1979 de Gary Numan, Are Friends electrics ?  soit 30  ans d'écart. Le titre de la chanson qui veut dire «  les amis sont-ils  électriques ?» fait référence au roman de Philip K Dick « Les andoîdes rêvent-il de moutons électriques ? » adapté au cinéma par Ridley Scott, sous le titre Blade Runner (un de mes films  top 20). Voila l’anecdote et maintenant palce à la musique.

 

 

sur cette 2° chanson, patience, l'intro est un peu longue aprés ça décolle .....

 


 

 

 

 

Repost 0
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 22:05

Voila un monsieur qui nous fait rire en famille et dont on connaît les sketchs presque par coeur, certains le comparent à Benny Hill, en fait juste parc qu'il est anglais, je trouve au contraire que son humour n'a rien à voir. Moi il me fait plus penser à un mélange entre les comiques burlesques du noir et blanc, Charlot; Laurel et Hardy croisés avec notre Louis de Funes national, le tout enrobé d'humour anglais. Rowan atkinson de son vrai nom, a créé un personnage que l'on aime à la fois détester, pour sa mauvaise foi, égoïsme, mesquinerie et bétises et pour qui je l'avoue on se prends aussi d'affection. En tout cas il nous fait bien rire et 'est ça le principal.

 

Alors riez un peu avec ce sketch, mémorable si vous êtes en retard et que devez prendre votre voiture, prenez exemple sur lui !

Si vous n'avez jamais vu un de ses sketchs, regardez cet extrait qui ne dure que 7 minutes, avant de juger.

 


 
Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans HUMOUR
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 22:51

 

Pour le lancement de cette nouvelle catégorie TOP 20, je vais commencer par les romans, car je m'aperçois que la rubrique du blog est pour l'instant, un peu vide.

 

Ils ont bouleversé ma vie (enfin presque):

 

* L'intégrale de Lovecraft et les diverses contributions au mythe de Chtullu de Robert E Howard, Clark Ashton Smith, Derleth etc...

Lovecraft ton univers impitoyaaaaaableuuuuu...  Dans Lovecraft tout est bon.

LOVECRAFT

* L'intégrale de Sherlock Holmes d'Arthur Conan Doyle

L'envie de découvrir, tout ce qui à trait au fantastique du 19°, a l'Angleterre Victorienne et la naissance d'une passion pour le Steampunk.Tout ça pour arriver à la League de gentlemen de Moore

HOLMES.jpg

* Les 3 premiers tomes de la saga de vampires et de la saga des sorcières d'Anne Rice (6 livres en tout)

Plongée intégrale dans un nouvel univers très riche,et une mythologie de vampires inégalée. Un peu déçu néanmoins par ses dernières publications.

REINE-DE-DAMNES.jpg

* Riverworld de Filip Jose Farmer (5 tomes)

Dépaysement total, imaginaire à 100%.

RIVERWORLD.jpg

* Fatherland de Robert Harris

Découverte du genre uchronique, dont je trouve que ce thriller politique est le meilleur représentant.

FATHERLAND.jpg

Dans ces 5 premiers j'aurai du mettre le Seigneur des anneaux mais honte sur moi je n'ai que commencé à lire le 1° tome lorsque j'étais plus jeune et je n'ai pas suivi (non ne me livrez pas au Balrog !!!!). Maintenant il est clair que la mythologie créé par Tolkien sous ses différentes formes à largement influencé mon univers imaginaire.

 

Ils ont contribué à façonner mon monde imaginaire dans l'ordre chronologique approximatif et inversé.

* Jonathan Strange and mr Norell de Susanna Clarke (uchronie magique)

* Le royaume des dieux de Bernard werber (l'histoire du monde, façon jeu, trop fun)

* Les voies d'Anubis de Tim Powers (humour, aventures, rebondissements et Steampunk mystique)

* L'équilibre des paradoxes de Michel Pagel (humour, aventures, rebondissements et Steampunk en français)

* Futurs antérieurs recueil de 15 récits steampunk français (humour, aventures décalées, rebondissements)

* L'échiquier du mal de Dan simmons (suspens haletant)

* la trilogie des fourmis de Bernard Werber (decouverte d'une civilisation bien spéciale, les fourmis)

* La momie d'Anne Rice (découverte de l'univers de cet auteur)

* Spectres de Dean R Koontz (j'ai eu peur, enfin presque, autre genre de prédilection l'horreur)

* Dracula de Bram Stoker (classique)

* Les aventures du Chevalier Dupin de Edgar allan Poe (concurrent de Holmes)

* Le cycle des épées de Leiber et le cycle d'Elric de Moorcock (heroic fantasy  et période Donjons Dragons)

* Les machines à illusion de Philip K Dick (mon genre littéraire sera le fantastique et la sf, confirmation)

* Les monstres A E Van Vogt (mon genre littéraire sera le fantastique et la sf, découverte)

* Moi le feu de Maurice Limat (sutout par souvenir nostalgique)

et un 21° en bonus divers Club des cinq d'Enyd Bliton

 

Et vous quels sont les romans dans votre top 20 ?

Repost 0
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 17:38

Nouvelle Vague reprend une de mes chanson des années 80 préférée Let me go de Heaven 17, qui a eu un petit succès en France, certains reconnaîtrons sans doute l’air. Comme je n’ai pas trouvé de clip associé sur Youtube je vous met direct le lien Deezer (comme ça vous pourrez lire mon blabla en écoutant. 

 

 

Commençons par un peu d’histoire-géo. A Sheffield en 1977 un groupe nommé Human League expérimente les premiers sons synthétiques, ils ne sont pas les seuls d’ailleurs, en même temps que les punk à Londres, ils amorcent la révolution de ce que l’on nommera communément la New Wave et qui se veut une rupture avec le rock old school à papa. Après deux albums le groupe se sépare en 1980. _heaven17_penthouse.jpg

Ceux qui restent, connaîtrons un succès interplanétaire avec leur hit Don’t you want me, pour les autres qui forment un nouveau groupe Heaven 17 ce sera plus dur leur premier album ne connaît pas un gros succès et leur premier single est même censuré par la BBC, il faut dire qu’ils traitent Reagan de dieu fasciste dans leur refrain : Democrats are out of power, Across that great wide ocean, Reagan's president elect, Fascist god in motion. Il faut dire qu’ils ont le cœur assez à gauche et que miss Tatcher n’est pas leur copine (celle de Renaud non plus). Pour mieux faire passer le message ils se déguisent en ceux qu’ils critiquent, les yuppies et golden boys de la city, costards-cravates de rigueur. Bon on pourrai dire un groupe engagé  mais capable de faire danser dans les clubs et moins chiant que Jean Ferrat. En 1983 ils sortent leur 3° album dont est extrait Let me go, un de mes albums préférés, et leur premier succès commercial. Au passage ils relancent la carrière de Tina Turner en produisant son single  let’s stay together (ça vous ne le saviez sûrement pas). Apres ils connaissent quelques hauts et bas, en fait plutôt des bas, et vers 1988 ils ne sont plus dans le circuit des hits, faut dire que moi aussi je les ai un peu laissé tombé, désolé. Cela étant ils sont toujours présents après 7 albums, et ont obtenu un certain regain d’intérêt de la jeunesse d’outre manche comme vous pourrez le constater sur le dernier clip ou ils chantent (les cheveux  en moins) avec la chanteuse Laroux  En France on se contentera pour se rappeller les années 80, de repasser en boucle Début de soirée et Image.

 

Dans l’ordre, Let me go l’original avec un très beau clip.

Crushed by the wheels of industry (du 2° album), ce qui veut dire : écrasés par les rouages de l’industrie ( pour les nuls en anglais), un hymne qui aurai pu servir à la LCR.

Une version live dans les années 2000 de leur plus gros succès dans le monde (je vous ai déjà dis que la France était une exception culturelle), Temptation, en duo avec une chanteuse que je viens de découvrir La Roux (mais non pas notre Larusso nationale !).

Si vous voulez en découvrir plus youtube et dezzer sont à vous.

 


 

 

 

 


 

 
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de CAGLIOSTRO
  • Le blog de CAGLIOSTRO
  • : Je souhaite partager mes lectures, la musique que j'aime et les films qui m'ont plus.
  • Contact

qui est là ?

bloggeurs de tous pays