Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 21:49

En France, MIDGE URE et ULTRAVOX ( son groupe) sont de parfaits inconnus du grand public. Je vous présente ici une interprétation avec orchestre symphonique du plus gros succès outre-manche du groupe, VIENNA sorti  en 1981, une chanson « hymnesque » pour certains dont ma pomme. J’ai d’ailleurs déjà consacré un article à cette chanson en 2012 avec 8 versions ou interprétations différentes.

 J’ai eu le plaisir de voir ULTRAVOX en concert au Trabendo en 2012 à l’occasion de la sortie de leur nouvel album BRILLIANT, et force m’a été de constater qu’à 59 ans MIDGE UREavait encore une pêche d’enfer. Voici un petit article que j’avais consacré à ce concert. Et pour les curieux une petite rétrospective du groupe sur mon blog

Version avec le Royal Scottish National Orchestra pour le Ryder Cup gala concert à Glasgow en 2014 et clip original ci après

 

 

 

Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans ULTRAVOX
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 23:18

marina celeste

 

Dans la foulée du concert d'Ultravox ce 10 octobre dernier, voici une reprise de leur plus gros succès en France, Dancing with tears in my eyes par Marina Celeste. Cette reprise en mode bossa nova est dans le prolongement du concept-groupe français Nouvelle Vague qui reprends en mode bossa des morceaux new wave, post-punk et synthpop des années 80. Lorsque j'avais débuté ce blog je voulais consacrer plusieurs articles à ce concept en présentant la reprise et l'original puis je suis parti dans moult différentes directions... Sur ce coup il semble que Marina Céleste qui a participé a ce projet Nouvelle Vague, se lance dans son propre projet similaire (j'aurai encore plus d'articles à écrire).

Suer ce morceau, même si le style est totalement différent la mélodie reste la même et on reconnais le très facilement. Ce n'est pas la sa meilleure prestation ou disons la plus originale et je la préfère dans sa ré interprétation de waves de Blancmange qu'elle arrive à sublimer tout comme le O Pamela de the wake. On peut aussi citer de très belles reprises de Our lips are sealed ds fun boy three et Eisbaer de Grauzone. En tout état de cause Dancing … se transforme en une belle et douce chanson lounge et relax que moi en tant que fan d'Ultravox j'apprécie d'écouter en mode relax, mais qui perd de son caractère pop-grandiloquent, pop-héroique et désespéré qui en était la marque de fabrique.

En passant je vous invite à découvrir mon article sur Blancmange et sa superbe reprise, un groupe injustement oublié qui à produit plusieurs perles de synthpop.

Je vous invite également à découvrir l'original interprété par Ultravox, article du début de mon blog dédicacé à mon épouse.

Je vous laisse en compagnie du clip car il faut que je me consacre à écouter le reste du nouvel album de la Céleste new wave, et son alter ego germanique Novelle Welle, dont voici les titres ( je suis déjà fan).

 

New wave

1 The Lovecats (The Cure)

2 Orgasm Addict (Buzzcocks)

3 Beds Are Burning (Midnight Oil)

4 Nightshift (The Names)

5 Planet Claire (B52's)

6 Nowhere Girl (BMovie)

7 Dancing With Tears In My Eyes (Ultravox)

8 Le Charme Du Diable (sa propre compo)

9 The Lovers (sa propre compo)

10 Dadada (Trio)

 

Novelle Welle

1. Autobahn (Kraftwerk)

2. Planet Claire (B52's)

3. Da da da (Trio)

4. Eiszeit (?)

5. Under My Skin

6. Major Tom (Peter Schilling)

7. Lili Marlene

8. Nightshift (The Names)

 

Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans ULTRAVOX
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 23:51

Paris ultravox trabendo 2012 -001

 

Brillants, les membres d'Ultravox l'ont été mercredi 10octobre 2012 sur la scène du Trabendo ! La dernière fois que je les avait vus c'était au Zénith en 1987 et j'étais resté sur une impression mitigée, liée sans doute au fait que c'était la tournée promo de leur l'album Uvox, celui que j'aime le moins. Ils ont beau avoir pris des rides du bide et perdu des cheveux, comme la plupart des fans de l'époque (ce qui me console), leur énergie et leur musique par contre est restée comme au premier jour intacte.

Pour surfer en musique 

 

Vous trouverez ici quelques unes  de mes impressions :

Le son du concert, nickel (à part sur Contact), la voix de Midge Ure était hyper audible (contrairement à celle de Jim Kerr) et claire et n'a pas faibli durant tout le concert. On peut donc en déduire que l'ingénieur du son (contrairement à celui du casino de Paris)a assuré tout comme Mister Ure.

Ultravox à eu la bonne idée d'interpréter de très nombreux morceaux issus de leurs meilleurs albums, et pas uniquement l'intégralité du nouveau comme c'est souvent le cas des groupes qui font un tournée pour promouvoir leur dernier opus. Il faut dire que dans la salle, personne ne devait être là par hasard, la majorité du public étant composé de fans de longue date, mais personne en déambulateur... encore... J'étais au deuxième rang, parmi les ultras et je ne sais pas comment c'était derrière, mais le public que j'ai vu m'a semblé conquis. J'y ai fait la connaissance de fans espagnols qui avaient fait le déplacement spécialement depuis le sud de l'Espagne pour voir le groupe.

Le morceaux de leur nouvel album Brilliant sonnent mieux en live qu'en Studio, j'avais déjà un peu remarqué ça en regardant des vidéos live sur youtube, mais là c'est flagrant, et pourtant d'habitude je ressent plutôt le contraire je préfère les productions studio que live. Il faut dire qu'Ultravox arrive à alterner brillament morceaux 100 % électroniques, qui dégagent surtout une ambiance et un feeling et ceux de facture plus rock énergiques avec riffs de guitare et tout le toin-toin.

Midge ure est arrivé sur scène avec un super costume cravate, il a juste tombé la veste sur la deuxième partie, mais la cravate n'a pas fini autour de sa tête. Je me suis marré en pensant à tous les vieux rockers de rock'n folk qui auraient tiré la tronche voyant cet exemple de contre culture rock, passons. J'ai appris que Ure fêtait se 59 ans ce jour là, et quelques fans lui avaient préparé une petite surprise pour l'occasion. Malgré leur « grand » age les membres d'Ultravox ont toujours la pêche et ont sent qu'ils sont bien content d'être sur scène et de jouer leurs anciens morceaux tout comme les nouveaux pour le public. Midge Ure est, par rapport à Jim Kerr, beaucoup plus en retenue et communique moins directement avec le public que le chanteur des Minds, il faut dire que Jim Kerr en à un peu fait sa marque de fabrique.

Mes passage préférés furent Mr X un morceau 100% électronique à l'ambiance mystérieuse et planante tout comme Astradyne. L'enchainement énergique et pêchu de sleepwalk et The Voice ainsi que the thin wall. Mention spéciale pour la clôture de the Voice ou tous les membres du groupe se mettent aux percussions, genre les tambour du bronx. Le classique et magnifique Vienna bien sur. Reap the wild wind parce que cela à longtemps été ma chanson favorite du groupe. Love's great adventure parce qu'elle est facile à chanter. En tout cas le conecrt était bien complet j'y auari bein écouté

Voici la setlist du concert avant de passer à quelques photos prises avec mon petit appareil non-hd. Du coup comme plusieurs photos sont ratées ou floues j'ai essayé d'accentuer les effets et de leur donner un côté parfois abstrait. Avant les photos, le seul petit film que j'ai pris pendant le concert la qualité du son rendu par l'appareil étant plutôt médiocre.

Pour ceux que ça intéresse mon petit article retrospectif et celui concenant le nouvel album

 

First Set

1. Brilliant >>> par ici premier article

2. New Europeans 

3. Mr X 

4. Reap The Wild Wind 

5. Visions In Blue 

6. Change >>> extrait vidéo

7. White China 

8. Rage in Eden 

9. Rise 

10. Sleepwalk 

11. The Voice 

Second Set

12. Live 

13. We Stand Alone 

14. The Thin Wall 

15. Lament 

16. I Remember (Death in the Afternoon) 

17. Lie 

18. Astradyne 

19. Vienna  >>> pour en découvrir différentes versions c'est par ici

20. Flow 

21. One Small Day 

22. Passing Strangers 

23. Love's Great Adventure 

24. All Stood Still 

25. Hymn 

Encore:

26.  Contact

27.  Dancing With Tears In My Eyes >>> un  de mes premiers articles

 


 

Paris ultravox trabendo 2012 -016

Paris ultravox trabendo 2012 

Paris ultravox trabendo 2012 -002

Paris ultravox trabendo 2012 -003

Paris ultravox trabendo 2012 -004

Paris ultravox trabendo 2012 -005

Paris ultravox trabendo 2012 -006

Paris ultravox trabendo 2012 -007

Paris ultravox trabendo 2012 -008

Paris ultravox trabendo 2012 -009

Paris ultravox trabendo 2012 -010

Paris ultravox trabendo 2012 -011

Paris ultravox trabendo 2012 -012 

Paris ultravox trabendo 2012 -013

Paris ultravox trabendo 2012 -014

Paris ultravox trabendo 2012 -015

Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans ULTRAVOX
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 22:10

 

En attendant le concert du 10 octobre 2012 au Trabendo à l'occasion de la sortie de leur nouvel album BRILLIANT je vous propose un spécial VIENNA du groupe ULTRAVOX. C'est le plus gros succès outre manche du groupe extrait de l'album Vienna il se hisse au top 2 des charts en janvier 1981. En France et à l'étranger le morceau le plus populaire du groupe est DANCING WITH TEARS IN MY EYES extrait de leur 7° album, LAMENT en 1984. VIENNA reste la chanson la plus « emblématique »  du groupe alors au sommet de sa gloire durant la période des new romantics.

Si vous voulez en savoir plus sur Ultravox voici une petite rétrospective

C'est en visitant le blog de mister Greg que j'ai eu l'idée de cet article, il y est en effet question des nights of the proms, des manifestation musicales qui à ont lieu majoritairement au Benelux et en Allemagne et qui rassemblent des artistes pop et rock avec des orchestres classiques, le résultat est souvent très original et c'est plaisant d'écouter les versions des chansons que l'on a aimé sous une autre forme. Ils y sont pratiquement tous passés artistes des 60's, 70's, 80's et  90's etc de tout genre, pop, rock hard rock, newwave, funk etc...J'aurai surement l'occasion d'en présenter certains que j'aime bien comme Tears for fears, Simple minds, Omd, Spandau ballet , Brian Ferry etc... Georges Michael quand à lui il se fait sa propre night of the proms :-)

Voici donc Vienna sous différents angles :

1 live avec orchestre classique at night of the proms en Belgique - 2008

2 La version originale en clip d'époque

3 un live en 1980 

4 Un idée de ce que ça devrait donner au Trabendo (live Londres 2012)

5 Au live aid en1985  dont Midge Ure est co- fondateur et co-orgainsateur avec Bob Geldorff

6 Une cover version piano et cordes (assez bluffant)

7 un reprise cold et dark par le groupe Kirlian Camera

8 une version plus légrée et acoustique avec une voix féminine par Future proof

 

 

 


Ultravox - Vienna par cladstrife

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans ULTRAVOX
commenter cet article
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 00:42

Plus que quelques jours avant le concert d'Ultravox au Trabendo, le 10 octobre pour être exact. Pour patienter voici un extrait de leur nouvel album Brilliant, le titre Change. En fait il s'agit d'un fanclip puisque la video est celle de Mind of a toy du groupe Visage. Ultravox et Visage ont des points communs puisqu'ils ont eu leur période de gloire au débuts des 80's et faisaient partie du mouvement new-romantics, un sous genre de la new-wave. Par ailleurs des membres d'Ultravox faisaient partie du groupe Visage, surtout célèbre pour son méga tube fade to grey, Midge Ure et Billy Currie se partageaint en effet entre les deux groupes.

Je vous propose donc le fanclip avec la musique d'Ultravox montée sur la vidéo de Visage et le clip originel du 3°single du groupe Visage, sorti en mars 1981 (ça ne nous rajeuni pas).

 

Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans ULTRAVOX
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 00:28

brilliant-tour.jpg

 

Apres mon article retrospectif consacré à Ultravox passons au présent et au nouvel album : Brilliant.  Comme je le disais le retour de ce groupe qui marqua notablement le début des 80s, en tout cas pour moi, avec des titres, épiques, héroïques, électroniques parfois à lambiance mélodramatiques parfois pleins dénergie notamment sur mes trois albums favoris  Vienna, Rage in Eden et Quartet était attendu avec impatience.  En effet il ne manquai pratiquement plus queux (et les Tears fo Fear) à revenir ou se maintenir sur la scène de ce que lon appelle aujourdhui l'electro-rock,  l'electro-pop, bien squattée par de nombreux jeunes talents.

 

Ultravox-live.jpg

Que devrai je donc dire sur cet album que jécoute depuis quelques jours sur deezer. Je pense tout dabord quil faut le prendre dans son ensemble car je ne vois pas un titre qui se démarque vraiment plus que les autres cétait déjà le cas chez simpleminds qui propose ces derniers temps, plus une musique dalbum que de singles. Le premier single extrait, Brilliant ne fait pas exception et ne se démarque pas à mon sens trop des autres morceaux. Pour ce qui me concerne je trouve que cet album est un condensé de leur carrière de Vienna à Uvox, on y trouve en effet des morceaux qui rétrospectivement auraient pu s'intégrer dans ces albums, pas pas tous dans le même.

Mon opinion nest pas encore totalement forgée, si dans un an jai de nouveau envie découter cet album ce sera gage quil est à ranger dans mon top 100, qui est déjà bien encombré, et puis il faut dire que jattendais beaucoup dUltravox. En fait, plus j'écoute et plus j'apprécie cet album qui ne se dévoile pas tout de suite à la première écoute

 


ultravox-2012.jpgPour moi cet album et la performance du groupe nont rien a envier à un groupe comme Muse qui rempli les stades, mais grosse différence ces derniers sont..jeunes et, comme dans la vraie vie cest dur pour les seniors dUltravox de se faire une place dans les médias qui visent surtout laudience dun public jeune qui écoutent plutôt des groupes de jeunes. Les commentaires du genre : les vieux sont de retour, opportunistes, revival, effet nostalgie, ringards etc. ne manqueront pas, Même si contrairement aux tournées françaises nostalgiques des groupes (qui me saoulaient dejà dans les 80s)  nous rejouent les mêmes chansons quils interprétaient dans les 80s sans navoir produit aucune nouvelle chanson ni album. Même si la qualité intrinsèque  est au rendez vous , ce qui restera dans la pensée générale c'est ah ils étaient pas morts ?   ou peut être que je me trompe, en tout cas en France comme il ne sont pas mégaconnus on aura droit a en fait … aucun commentaire.

midge-ure.jpg

La bonne nouvelle qui va avec l'album c'est que pour le promouvoir il font une tournée qui les amènera à Paris le 10 octobre au Trabendo, une salle qui décidément accueille pas mal de groupe qui me plaisent (Austra, Trust, We have band) et que je visiterai donc sûrement deux fois dans l'année. La derniére fois que je les ai vus en concert c'atait le 17/01/1987 au zenith pour le Uvox tour, il y à 25 ans .... si c'est pas un coup de vieux ça !

 

Bon venons en au contenu avec la tracklist de l'album

1. "Live" 4:11

2. "Flow" 4:24

3. "Brilliant" 4:22

4. "Change" 4:30

5. "Rise" 4:04

6. "Remembering" 3:43

7. "Hello" 5:40

8. "One" 4:43

9. "Fall" 4:07

10. "Lie" 4:35

11. "Satellite" 3:58

12. "Contact" 4:31


Afin de vous faire une idée voici les morceaux qui ont le plus retenu mon attention.

Briliant ( vous pouvez le découvrir sur mon précédent article)

 

Flow : belles envolées lyrique, et épiques guitare+synthé+batterie typique d'Ultravox, je l'aurai bien vu en single surtout que Mideg Ure y assure plus vocalement que sur Brilliant

 

 

 

Change : plus intimiste et minimaliste, feutré, cool et planant.

 

 


Hello : un bon morceau mélodramatique qui s'associ etres bien à ce fanclip sur de belles images de Metropolis on retroue ici l'Ultravox de la grande époque

 

 


 

 

 

One : Balade relaxante et mélancolique

 

 

 

Satellite : cette chanson aurai pu figurer dans leur premiers albums sc'est à mon sens la plus vintage (ce qui n'est pas un défaut, bien au contraire), en plus on y rtrouve un beau passage au violon de Billy Currie

 

 


Contact : autre balade qui si ose dire est le Vienna de cet album, en plus light

 

 


Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans ULTRAVOX
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 01:57

Ultravox--Reap-The-Wild-Wind.jpg

 

 

Décidément la nouvelle vague new- wave ne cesse de déferler, car voici encore un groupe qui avait connu son heure de gloire au début des 80’s qui sort un album, pour mon plus grand plaisir et pour faire chier ceux qui déjà à l’époque en pouvaient pas sentir cette musique et ce mouvement, je pense notamment à l’intelligentsia réactionnaire qui tenait les médias « dit » rock, genre Rock'n'folk ou Best . Bon restons positif et ne versons pas dans le radotage…

ultravox-vienna.jpg

 

Il convient de distinguer 2 types de groupes, ceux dont les derniers albums remontent à la fin des 80’s début de 90’s et ceux qui ont continué même sans couverture médiatique et succès du niveau de leur « age d’or » à sortir des albums dans les 90’s et jusqu’aux années 2000. Dans cette deuxième catégorie on peut citer Simple minds ou Duran Duran qui ont fait des tournées basées sur du nouveau matériel. Dans la première ceux qui ressortent profitant d’un certain engouement même confidentiel du public jeune et moins jeune pour un son électronique puisant sa source aux débuts des 80’s comme le rock puisait ses sources aux origines du blues ( non ? je dis ça mais ce n'est pas ma spécialité). Parmi ces groupes les poids lourds Human League et OMD et maintenant Ultravox, déjà à l’époque très confidentiel en France.

ultravox-rage-in-eden.jpg

 

Il faut être honnête le retour en force n’est pas facile sans sombrer dans la nostalgie-rétro-revival , surtout qu’un très grands nombre de jeunes groupes, héritiers de cette époque, occupent avec beaucoup de talent la scène synth-pop (Trust, Austra, Goldfrapp, Ladytron etc...) . J ’avoue avoir été déçu par OMD, mais enchanté par Duran Duran, conquis par Simple minds, et que Human league ont fait une moitié de super album . Quid d'Ultravox ?

 

Ultravox-Quartet.jpg

 

Avant de dire ce que je pense du nouvel album faisons un petit voyage dans le passé en 1974 plus précisément autour d'un groupe du nom de Tiger Lilly qui ne deviendra Ultravox ! qu'en 1976, après trois albums le chanteur John Foxx quitte le groupe en 1979 pour une carrière solo assez électronique (et que je présenterai à l'occaz). Durant cette période le succès commercial ne fut pas au rendez vous, et personnellement je ne peux pas dire que j'en soit passionné, mais certains adorent cette période d'Ultravox plus que la suivante. Il reste tout de même un très beau morceau très groovy, électronique et poétique : Hiroshima mon amour.

 

 


 

 

 

On aurai pu croire que c'était la fin d'Ultravox mais trois des membres restants recrutent un nouveau chanteur et guitariste, Midge Ure. En fait, Ure à été recruté par Billy Currie (synthé) ces deux là s'étant rencontrés au sein du groupe phare du mouvement New-romantics : Visage, auquel il participeront en parallèle de Ultravox. Les deux autres membre d'Ultravox sont Chris Cross (basse et synthé) et Warren Cann, percus). A ses début Ultravox sera, par sa démarche artistique et musicale associé au genre new-romantics.

En 1980 sort l'album Vienna premier succé pour l'album et les singles extraits : Sleepwalk, Passing strangers, All stood still. Et plus gros succès du groupe avec le single Vienna qui grimpera au top 2 des charts.

 

 


 

 

 

L'album suivant Rage in eden, sort en 1981 et rencontre encore plus de succès que son prédécesseur, deux singles sont extraits : The thin wall et The voice. Bien qu'il y ai moults bons morceaux dans cet album mon choix se porte sur l'éloquent et sublime The voice, accompagné d'un clip comme on n'en  faisiat que dans les 80's.

 


 

 

 

En 1982 sort Quartet, c'est avec cet album que je les ai découvert, et la cassette de cet album à fait plus de 1000 tours sur ma platine cassette, et il reste aujourd'hui l'album que je leur préfère. Avec cet album il réussissent à percer aux USA. Je pourrai mettre toutes les chansons en lien mais je choisi Reap the wild wind, pour la pureté de son son synthétique et un sentiment d'héroïsme et de liberté que j'éprouvai en l'écoutant. Les autres singles extraits sont Hymn, Visions in blue et We came to dance; cet album fut suivi d'un album live, Monument, ma deuxième acquisition du groupe quoi qu'en fait il s'agissait d'un cassette copiée chez un ami (la préhistoire du téléchargement « illégal »).

 


 

 

 

 

En 1984 sort Lament qui contient leur plus gros succès international et l'unique petit hit en France Dancing with tears in mymy eyes (que j'avais présenté au tout début de mon blog). Bien que cet album soit très agréable à écouter il est à mon avis en dessous de ce que m'inspirent les trois albums précédents, surement parcequ'ils évoluent vers un son moins new-wave. Les autres single extraits sont : One small day et Lament. Mais j'ai choisi A friend I called desire, en illustration car j'aime beaucoup ce morceau.C en'est pas un clip du groupe mais un fan-clip avec des extraits de The professionnals, une série tv british des 70's.

 

 


 

 

 

En 1984 Midge Ure est co-fondateur du band-aid avec Bob Geldoff pour recueillir des fonds afin de lutter contre la famine en Éthiopie, c'est lui d'ailleurs qui écrit la musique du Do they know it's christmas. C'est en 1985 qu'il se lance dans une vraie carrière solo parallèle et obtient avec son premier album The gift et le single If I was, respecticvement un top 2 et un top 1 soit une meilleure performance commerciale qu'en groupe. Pour ce qui me concerne je trouve son travail solo sympa mais sans plus et trop mainstream pop. Il en sort trois autres après cet album qui auront beaucoup moins de succès, mais il faut tout de même retenir la très belle chanson Breathe sortie en 1996. Tout à l'heure j'ai dit "vraie "  carriere solo car il avait déjà sorti 2 singles auparavant, un que j'aime beaucoup et que je présente ici le grandiloquent et too much No regrets en 1982 et une collaboration avec le regretté Mick Karn en 1983. C'est justement Mick Karn (ex-Japan) qui accompagne Ure à la basse, Pete Townsend (ex Who) à la guitare et Phil Collins à la batterie sur No regrets lors d'un gala de charité

 

 


 

 

 

 

1985, le début de la fin, l'album Uvox, Warren Cann le batteur est viré et même si l'album est « pas mal » à mon sens et qu'il obtient un certain succès commercial, il n'y à plus le petit quelque chose qui me plaisait et me faisait vibrer dans leurs trois premiers albums. C'est la première et la dernier fois que je les voyait au Zénith et je dois avouer que je suis resté quelque peu déçu, ayant l'impression d'avoir vu un groupe de rock « lambda ». Bon je présente quand même Same old story qui reste bien sympatique mais qui montre à quel point le groupe s'est américanisé  (on dirai que cette cahnson à été écrite pour les auditeurs américains, ce qui est loin d'être un compliment pour moi). Ce n'est malheureusement pas le seul groupe des début des 80's à mal finir cette décennie les Tears for fears , Simple minds, Human league etc... leur sens de l'innovation, la particularité de leurs sons, les mélodies originales se sont mal acclimatées de leurs succès internationaux, d'un certain lissage pour plaire au public U.S et d'une mise au ban des synthétiseurs aux profit de postures rock plus classiques. En 1988 le groupe se sépare.

 

 


 

 

 

1992 le seul survivant Billy Currie recrute de nouveaux musiciens et chanteurs pour deux albums dont je ne pourrai pas dire grand chose, vu que je ne les ai jamais écoutés.

 

2012 : Brilliant, vient de sortir fin mai et j'en découvre sur deezer les divers morceaux. A suivre sur Ultravox Now, mon prochain article, et en attendant un petit aperçu avec le premier single extrait Brilliant et aussi l'occaz d'une rétrospective complete de leur singles en 2 clips

Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans ULTRAVOX
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 20:22

 

ultravox--brilliant.jpeg

 

Ultravox est de retour, en France peu de gens connaissent ce groupe, mythique de le scène new romantics du début des années 80, à part peut être le morceau Dancing with tears in my eyes. Cela fait depuis la moitié des années 90 qu'ils n'avaient rien sorti, mais en fait moi c'est depuis leur album Uvox en 1986, et le départ du chanteur Midge Ure pour une carrière solo, que j'avais laché l'affaire. Ce nouveau single annonce un nouvel album, mais j'espère que les morceaux seront un peu plus puissants et nous replongerons dans leur période « glorieuse » au tout début des 80's.

Voici donc Brilliant, le nouveau single et pour avoir une idée de leur discographie, voici en 2 clips de 10 mn leurs meilleurs morceaux compilés. Dés que l'album sortira je lui consacrerai un article, Ultravox, étant un de mes groupes préférés.

 

 

 

 


 

 


 

 

 

Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans ULTRAVOX
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 13:12

Petite dédicace à mon épouse, je sais que tu aime cette chanson. Gros bisouxxxxx

 

2 mots sur Ultravox qui a eu trés peu de succés en France, mais qui est un groupe incontournable de la scene new-romantics des années 1980-1984 en Angleterre.

Cette chanson est celle qui à le mieux marché en France, mais j'en publierai d'autres.

 

Au passage vous remarquerez le positionnement anti-nucléaire.

 


 
Repost 0
Published by CAGLIOSTRO - dans ULTRAVOX
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de CAGLIOSTRO
  • Le blog de CAGLIOSTRO
  • : Je souhaite partager mes lectures, la musique que j'aime et les films qui m'ont plus.
  • Contact

qui est là ?

bloggeurs de tous pays